Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bakassi : la Ligue des Nations du Biafra annonce des opérations de sabotage contre le Cameroun

Bakassi : la Ligue des Nations du Biafra annonce des opérations de sabotage contre le Cameroun

Paru le dimanche, 18 juillet 2021 12:07

 

Dans une série de messages publiée sur sa page Facebook dont le dernier date du 17 juillet, La Ligue des Nations du Biafra (LNB) à travers son leader Princewill Chimezie Richards, annonce une opération de sabotage contre le Cameroun dans la Péninsule de Bakassi. L’organisation luttant pour la restauration de la défunte République du Biafra (1967-1970), promet de faire « regretter » au Cameroun son « soutien » au gouvernement du Nigeria dans l’arrestation de l’activiste nigérian Nnamdi Kanu, chef du mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (Ipob), intervenue 27 juin 2021.

Cette nouvelle menace fait suite à la rencontre tenue, le 13 juillet, entre le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la Coopération avec le Commonwealth, Félix Mbayu, émissaire du président camerounais, et le président nigérian Muhammadu Buhari. Une rencontre au cours de laquelle les deux pays ont réaffirmé leur soutien mutuel dans la résolution des crises socio-politiques dans le Biafra et dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest au Cameroun.

D’après le média nigérian Daily Post, qui cite un communiqué signé des leaders du LNB, ces derniers auraient déjà annoncé une stratégie pour reprendre Bakassi. Laquelle stratégie consiste à intensifier les efforts visant à saboter la sécurité maritime du Cameroun dans la région.

« Nous nous sommes rencontrés pour discuter de la manière d'intensifier nos efforts pour saboter leur sécurité maritime, le Cameroun ne sera pas épargné par les menaces à la sécurité maritime dans le golfe de Guinée. Ils savent ce qu'ils ont rencontré depuis 2019 dans la péninsule ». « Nous ne permettrons à aucune nation travaillant avec le Nigeria de jouir de la paix dans le golfe de Guinée », indique le communiqué.

À en croire la presse nigériane, d’autres actions vont se poursuivre après le sabotage des panneaux d’adresse portant le nom Bakassi, nom jusqu’ici contesté par la LBN. L’aile armée de la LBN a déjà revendiqué des attaques similaires contre le Cameroun. Il s’agit notamment de l’attaque contre le BIR à Idabato en 2020 et un an plutôt d’un incendie dans la même île. 

Vanessa Ngono Atangana

Lire aussi :

Crise anglophone : le Nigeria réaffirme sa volonté de veiller sur la stabilité du Cameroun

Dernière modification le dimanche, 18 juillet 2021 12:32

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.