Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Nord-Ouest : plus de 179 milliards FCFA mobilisés en 5 ans pour les travaux routiers (MINTP)

Nord-Ouest : plus de 179 milliards FCFA mobilisés en 5 ans pour les travaux routiers (MINTP)

Paru le jeudi, 18 novembre 2021 14:52

Le ministre des Travaux publics (MINTP) a révélé ce jour à l’Assemblée nationale que le gouvernement a déjà mobilisé plus de 179 milliards FCFA pour des projets routiers dans le Nord-Ouest. Cependant, sur un total de plus de 10 504 km, seuls « 44% du linéaire du réseau sont couverts par les contrats actifs pour des travaux qui ne s’exécutent pas. Les raisons sont connues », a précisé le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi.

Le membre du gouvernement répondait à une interpellation du député Kum John Nji du Nord-Ouest sur l’abandon des chantiers routiers dans cette région. C’était lors d’une séance des questions orales au gouvernement.

D’après le MINTP, en 2016, diverses activités visant l’amélioration du réseau routier de la région n’ont pas pu être exécutées. Cette année-là, 10 contrats n’ont pas ou pu être exécutés sur 700 km de route programmée pour entretien et maintenance pour environ 38 milliards FCFA. Y compris les premiers décaissements qu’on devait opérer sur l’axe Babadjou Bamenda.

Le ministre ne précise pas que, bien que la crise ait commencé en octobre 2016, ce n’est qu’en janvier 2017 que la situation sécuritaire se dégrade avec les premières attaques contre les forces de défense et de sécurité.

Entre 2018 et 2019, 18 contrats d’entretien d’ouvrage d’art ou de route ont été passés sur 158 km pour environ 6 milliards FCFA. Entre 2020 et 2021, 14 contrats ont été passés sur 155 km de route, rapporte le ministre. « Ces allocations proviennent du Budget d’investissement public, du fonds routier et des partenaires techniques et financiers », précise-t-il.

Il conclut : « depuis 5 ans, un montant cumulé d’environ 179 milliards FCFA a été mobilisé par le gouvernement pour les projets routiers dans la région du Nord-Ouest ».

La plupart des projets d’infrastructure sont à l’arrêt dans la région depuis 5 ans. Le ministre reconnaît que c’est la situation sécuritaire qui empêche de réaliser les chantiers routiers, car les entreprises ne se bousculent pas à la commande publique.

L.A.

Lire aussi:

Route Babadjou-Bamenda : la reprise des travaux de réhabilitation conditionnée par la sécurisation du tronçon

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.