Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Marcel Niat Njifenji de retour après avoir paralysé le Parlement pendant plus de deux semaines

Marcel Niat Njifenji de retour après avoir paralysé le Parlement pendant plus de deux semaines

Paru le mardi, 19 mars 2024 11:58

Les travaux dans les deux Chambres du Parlement devraient reprendre au courant de la semaine, plus de deux semaines après l’ouverture de la session, le 5 mars dernier. C’est du moins ce qu’avancent quelques cadres de l’administration du Sénat contactés par SBBC. D’après l’un de ces interlocuteurs, le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, est rentré au Cameroun dimanche 17 mars dernier après trois mois en évacuation sanitaire dans un pays d’Europe qui n’a pas été précisé.

Cependant, des clichés partagés ces derniers jours sur les réseaux sociaux montrent Marcel Niat Njifenji aux côtés de Salomon Ehet, l’ambassadeur du Cameroun auprès de l’Office des Nations Unies, de l’Organisation mondiale du commerce et autres organisations internationales à Genève, en Suisse.

D’après notre interlocuteur au Sénat, Marcel Niat Njifenji « est là depuis dimanche matin. Les choses devraient bouger cette semaine. Les réunions se multiplient ici ». Des réunions présidées non pas par le président, mais par le secrétaire général de l’institution, Michel Meva’a M’Eboutou.

Plusieurs rencontres entre le directeur du cabinet du président du Sénat, des responsables de l’institution et de hauts responsables à la présidence de la République ont eu lieu depuis le début de la session. En branle-bas pour l’organisation du retour de Marcel Niat Njifenji, sénateur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) au pouvoir, dans le département du Nde, région de l’Ouest.

Un retour indispensable pour la tenue des élections de renouvellement du bureau au Sénat, Marcel Niat Njifenji étant le président de cette Chambre depuis sa mise en place en 2013. Car, d’après le règlement intérieur du Sénat, la session de mars est ouverte par le bureau d’âge composé de la sénatrice la plus âgée et des deux plus jeunes élus. Cependant, et d’après le même document, le bureau d’âge ne peut conduire les travaux de la Chambre. Pouvoir dévolu à un bureau élu au terme d’une élection de renouvellement. Conséquence, les sénateurs se tournent les pouces depuis plus de deux semaines, Niat Njifenji étant pressenti pour à nouveau pressenti pour rempiler au perchoir.

Une paralysie de la Chambre haute du Parlement qui a de fait les mêmes conséquences à l’Assemblée nationale. L’élection dans les deux institutions se tient en effet le même jour. « Le RDPC dont le chef est le président de la République, entend renouveler à l’identique les deux Chambres du Parlement. Et comme l’un des acteurs, le président du Sénat n’est pas physiquement au Cameroun pour des ennuis de santé, ils espèrent qu’on peut remonter le temps qu’il revienne tenir 15 ou 20 minutes pour qu’on puisse faire ce qu’on pourrait faire et qu’il retourne dans son lit de malade », explique avec perfidie le député UDC Koupit Adamou, dans les colonnes de la Nouvelle Expression.

Pour l’heure, aucun programme n’a encore été arrêté. Les élus du parti au pouvoir, ultra majoritaires au Sénat et à l’Assemblée nationale, n’ont pas encore été convoqués. Une rencontre préalable au siège du parti pour recevoir les instructions de la hiérarchie en ce qui concerne les consignes de vote pour les élections des membres du bureau.

Si les bureaux dans les deux Chambres sont renouvelés cette semaine, il restera aux élus moins de 15 jours de travaux pour une session prévue pour 30 jours.

L.A.

Lire aussi :

Parlement : Ces affaires qui fragilisent Cavaye à la veille du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale

Dernière modification le mardi, 19 mars 2024 13:03

● E-Arnaques


● Fact Cheking