Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bureau de l’Assemblée nationale : écrasante domination du RDPC et faible taux de renouvellement

Bureau de l’Assemblée nationale : écrasante domination du RDPC et faible taux de renouvellement

Paru le jeudi, 19 mars 2020 10:52

Le premier bureau de l’Assemblée nationale, élu le 17 mars 2020, consacre la domination du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Sur les 23 membres du bureau, 19 sont issus du parti présidentiel.

En plus du président et du premier vice-président, le parti de Paul Biya a mis dans son escarcelle quatre vice-présidents sur cinq, trois questeurs sur quatre et 10 secrétaires sur douze.

Sur les huit partis politiques ayant des représentants dans la Chambre basse du Parlement camerounais, trois n’ont pas d’élus siégeant au sein du bureau de cette 10e législature.

Cette mainmise du parti au pouvoir se justifie par le fait qu’au terme des législatives du 9 février 2020, il a remporté 139 députés sur les 167 dont les mandats ont déjà été validés, en attendant la reprise des élections législatives dans 11 circonscriptions des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest totalisant 13 députés.

Au-delà de la surreprésentation du parti de Paul Biya, on note également le faible taux de renouvellement du Bureau. Par exemple, Cavaye Yéguié Djibril est président depuis 28 ans, Hilarion Etong Premier vice-président depuis 23 ans et Kamssouloum Abba Kabir questeur depuis 1997.

Les rares nouvelles figures du bureau sont le vice-président issu de l’UNDP, le questeur du SDF ou Cabral Libii du PCRN, élu secrétaire.

D.M.   

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes