Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après l’assassinat du maire, un meeting tenu à Mamfe pour condamner la barbarie

Après l’assassinat du maire, un meeting tenu à Mamfe pour condamner la barbarie

Paru le mardi, 19 mai 2020 12:48

Les élites et les populations du département de la Manyu, dans la région du Sud-Ouest, ont, sous la houlette du ministre Victor Arrey Mengot, tenu un meeting le 16 mai 2020 à Mamfe pour condamner l’assassinat barbare du maire de la ville par un groupe armé séparatiste le 10 mai.

Au cours du meeting ayant rassemblé plus de 5000 personnes d’après les organisateurs, le sous-préfet a mis en garde les membres de la diaspora qui commanditent ces assassinats dans le département. Occasion aussi pour l’autorité administrative d’inviter les populations à se lever comme une seule personne pour accompagner l’Etat dans l’éradication des actes de barbarie dans leur contrée.

Surtout que, a rappelé Victor Arrey Mengot, le gouvernement a mené de nombreuses initiatives concourant à l’apaisement des tensions. Il a par exemple cité la décision du président de la République accordant un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ou le déblocage de 39 milliards de FCFA pour lancer la reconstruction de ces deux régions.

Dans une motion de soutien signée à l’issue de ce meeting, des élites et des populations dénoncent et condamnent les activités de tous les groupes terroristes qui écument le département, ainsi que leurs soutiens au Cameroun et à l’étranger.

Elles exhortent également tous les fils du département à tourner le dos à toute entreprise de déstabilisation du pays et à intensifier la sensibilisation des jeunes vulnérables à l’influence et à l’intimidation des terroristes séparatistes.

La motion « implore et engage l’Association des chefs traditionnels de la Manyu à amener les fils et filles du département ayant pris les armes contre leur patrie à écouter l’appel du président de la République en jetant leurs armes,  en quittant la brousse pour regagner les centres de réinsertion créés à leur intention ».

D.M.

Lire aussi :

Crise anglophone : l’assassinat du maire de Mamfe revendiqué par les séparatistes

Dernière modification le mardi, 19 mai 2020 12:49

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.