Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Vivre ensemble : la Commission Musonge déclare la guerre au repli identitaire

Vivre ensemble : la Commission Musonge déclare la guerre au repli identitaire

Paru le mercredi, 19 août 2020 09:10

La Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et le multiculturalisme (CNPBM) annonce, dans les prochains jours, une mission d’évaluation de la pratique effective de la politique de promotion des deux langues officielles, le français et l’anglais, dans les différents départements ministériels.  

Au cours de la réunion préparatoire à cette campagne, présidée le 17 août 2020 par visioconférence, le président de la CNPBM, l’ancien Premier ministre Peter Mafany Musonge (photo), s’est dit préoccupé par la poussée ces derniers temps de signaux « de fragilisation du vivre ensemble harmonieux au Cameroun ».  

Peter Mafany Musonge fait notamment allusion à la mise sur pied depuis quelques semaines du mouvement « 10 millions de Nordistes », qui se positionne comme le défenseur des intérêts des populations des trois régions septentrionales du pays. Ces dernières s’estiment marginalisées dans la redistribution de la richesse nationale.  

Plus récemment, les populations du département de la Vallée du Ntem dans la région du Sud ont manifesté bruyamment contre l’accaparement de leurs terres par un opérateur économique originaire de la région de l’Ouest. Face à la levée de boucliers durant laquelle des discours jugés tribalistes ont été entendus, le ministre des Domaines a dû prendre une décision suspendant les effets du contrat de bail provisoire accordé par l’État à l’entreprise Neo Industry pour développer la culture du cacaoyer.  

Au-delà de ces mouvements de défense communautaire, la CNPBM pointe la survivance de discours de haine, surtout à l’approche des élections régionales jamais organisées dans le pays depuis la Constitution de janvier 1996 instituant les régions.  

« Face à ces dérives cumulées, susceptibles de mettre en péril la paix et la stabilité de notre pays, la Commission s’engage à contribuer activement à la désactivation du repli identitaire et des discours haineux », prévient Peter Mafany Musonge. L’ancien Premier ministre rappelle que ces agissements sont désormais sanctionnés par le Code pénal.  

D.M.

Dernière modification le mercredi, 19 août 2020 09:12

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.