Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’ex-Premier ministre Philemon Yang, nommé Grand chancelier des ordres nationaux

L’ex-Premier ministre Philemon Yang, nommé Grand chancelier des ordres nationaux

Paru le lundi, 20 avril 2020 14:18

L’ex-Premier ministre camerounais Philemon Yang est désormais le Grand chancelier des Ordres nationaux. Le décret présidentiel portant nomination de ce haut commis de l’État a été signé 17 avril dernier par le président Paul Biya.

Environ 15 mois après sa sortie du gouvernement, Philemon Yang vient remplacer Peter Mafany Musonge, un autre ancien Premier ministre, désigné depuis plusieurs mois à la présidence de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM).

Ce dernier, qui a présidé sa dernière session du conseil des Ordres nationaux le 14 avril dernier dans la perspective de la 48e fête de l’unité nationale, était en poste depuis 2007.

Réaction

Chef de la délégation permanente du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) pour le Nord-Ouest et président régional de la campagne du parti lors la présidentielle et des sénatoriales de 2018 de même que des législatives et municipales du 9 février 2020, Philemon Yang a, dans une réaction à chaud sur les antennes du poste national, indiqué qu’il ne sait pas ce qui est attendu de lui dans cette nouvelle fonction. « Je vais apprendre dans les jours à venir de quoi il s’agit », a-t-il promis.

Selon les dispositions du décret du 26 décembre 2019 portant réorganisation de la Grande chancellerie des Ordres nationaux, le Grand chancelier préside les conseils des Ordres et les commissions, administre les Ordres et les médailles, propose aux conseils des Ordres et aux commissions des médailles les mesures disciplinaires à infliger aux membres des divers Ordres et médailles, etc.

Parcours

Natif de la localité d’Oku dans département du Bui (région du Nord-Ouest) Philemon Yang est un magistrat de formation sorti de l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) en 1975. Il entre pour la première fois au gouvernement en 1975, en qualité de vice-ministre de l’Administration territoriale.

 En 1979, il est fait ministre des Mines et de l’Énergie ; poste qu’il quitte en 1984 pour devenir ambassadeur du Cameroun au Canada. Il y reste jusqu’en 2004, date à laquelle Paul Biya le rappelle au palais de l’Unité comme secrétaire général adjoint.

Le 30 juin 2009, le magistrat réputé discret remplace Ephraïm Inoni comme Premier ministre, poste auquel il bat d’ailleurs le record de longévité.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.