Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bangangté : Éric Niat élu maire au forceps

Bangangté : Éric Niat élu maire au forceps

Paru le jeudi, 20 mai 2021 11:19

C’est finalement Éric Niat, fils du président du Sénat, Marcel Niat, qui succède à Jonas Kouamouo à la tête de la mairie de Bangagnté, dans le département du Ndé à l’Ouest du Cameroun. Il a été élu ce 19 mai avec 21 voix pour contre 18 bulletins nuls, après un long feuilleton qui aura duré près de 16 jours.

Débuté le 3 mai par une première session de plein droit boycottée par les conseillers municipaux, le processus de désignation du maire a été renvoyé au 6 puis au 19 du même mois. En tout, deux renvois qui ont mis en exergue l’opposition contre la l’élection du fils du président du Sénat à la tête de mairie de Bangangté dans le conseil municipal unicolore, mais également au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

Pour le nouveau maire, cette élection devrait marquer un nouveau départ pour la commune de Bangangté. « Je serai à la hauteur des responsabilités que vous avez placées sur mes épaules… en faisant de notre ville l’une des meilleures comme elle l’a été depuis le maire Niat Njifendi », a-t-il ajouté.

Avant d’être maire, Éric Niat a été successivement quatrième et troisième adjoint au maire au sein de cette même commune. Diplômé de sciences politiques à l’université de Massachusetts aux États-Unis, il est depuis une dizaine d’années impliqué dans les activités de son parti le RDPC. À côté de la politique, il est aussi membre du conseil de Activ space, un incubateur de projets numériques au Cameroun.

Vanessa Ngono Atangana

Lire aussi:

Mairie de Bangangté : l’opposition RDPC contre RDPC met à mal les institutions

Dernière modification le jeudi, 20 mai 2021 11:21

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.