Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Gestion du Covid-19 : Manaouda Malachie répond à Jean Michel Nintcheu

Gestion du Covid-19 : Manaouda Malachie répond à Jean Michel Nintcheu

Paru le lundi, 20 juillet 2020 13:16

C’est depuis Ebolowa, chef-lieu de la région du Sud, que le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie,  s’est exprimé sur les allégations formulées par le député Jean Michel Nintcheu.

Dans une tribune libre devenue virale, le député du Social Democratic Front émet des critiques acerbes sur la manière dont le gouvernement camerounais gère la pandémie du coronavirus. « Chaque semaine qui passe est nimbée de rumeurs et de faits d’opacité, de surfacturations, de collusions et de conflits d’intérêts qui ont cours au Minsanté relativement à la gestion de la pandémie de covid-19 dans son ensemble », écrit-il.

 « Quand pour s’exprimer sur une crise sanitaire, un ministre de la République choisit d’esquiver les parlementaires durant toute une session et préfère opter pour une conférence de presse (...), c’est hallucinant », ajoute par ailleurs le parlementaire.

 « Je voudrais tout simplement déplorer le fait qu’un député de la République puisse se déporter sur des réseaux sociaux pour poser une question sur un sujet aussi préoccupant, alors qu’il y a un mécanisme du contrôle de l’action gouvernementale qui est bien connu », a déclaré le Minsanté, interrogé samedi dernier par des journalistes.

Par la suite, Manaouda Malachie a balayé les accusations de l’opposant d’un revers de la main. En commençant par son absence à l’Assemblée nationale pendant la dernière session parlementaire. « Il se trouve que je n’ai pas reçu une interpellation par l’Assemblée nationale pour pouvoir répondre de tout ce qui est dit », a expliqué le Minsanté.

Au sujet de l’état « chaotique » dans lequel se trouveraient certains sites de prise en charge des patients atteints de covid-19, l’honorable Nintcheu allègue : « Le stade Mbappé Leppé n’a pas de lits et de toilettes. Un contrat de location de toilettes d’un coût de 100 millions de FCFA par mois pose problème ». À ce propos, le Minsanté rétorque : « Pour une personnalité vivant à Douala comme lui, il serait loisible de se rendre au stade Mbappé Leppé, pour constater qu’il y’a plus de toilettes mobiles ».

En rapport avec le compte d’affectation de lutte contre le covid-19 de 180 milliards qui d’après Jean Michel Nintcheu « sera détourné en masse et en bandes organisées », le ministre de la Santé répond : « S’il était passé voir le ministre des Finances, il comprendrait que le fonds de dotation spécial n’est pas encore opérationnel ».

BE

 

Dernière modification le lundi, 20 juillet 2020 13:32

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.