Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême Nord : l’Onu alerte sur des risques d’aggravation de l’insécurité alimentaire du fait des inondations

Extrême Nord : l’Onu alerte sur des risques d’aggravation de l’insécurité alimentaire du fait des inondations

Paru le vendredi, 20 août 2021 15:08

« Le pourcentage de population en insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de l’Extrême-Nord pourrait passer de 6 % à 8 % pendant la période de soudure entre juin et août 2021 », alerte le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de Yaoundé dans un communiqué publié le 19 août 2021. Selon cette institution, cette proportion pourrait passer respectivement de 15 % et 16 % dans les départements du Mayo-Sava et du Logone et Chari en phase de crise alimentaire pour atteindre 22 %.

Selon OCHA, cette situation est due au fait que les effets combinés de la sècheresse et des inondations ont dégradé un pourcentage important de terres agricoles et réduit drastiquement les sources de nourriture. En plus, en 2020, les inondations, avatar des changements climatiques, ont affecté plus de 162 000 habitants de cette région et causé le déplacement de milliers de populations, sans épargner les populations déjà déplacées en raison de l’insécurité causée par l’activité de la secte terroriste Boko Haram.

Aussi, les acteurs humanitaires ont décidé de prêter main forte au Cameroun dans le cadre d’une course contre l'horloge de la crise climatique. Dans cette optique, « OCHA et ses partenaires humanitaires ont lancé (le hashtag) #TheHumanRace - un défi mondial pour l'action climatique en solidarité avec les personnes qui en ont le plus besoin - pour mettre les besoins des personnes vulnérables face aux changements climatiques au premier plan durant le sommet des Nations unies sur le climat (COP26) de novembre prochain », informe le communiqué publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire. 

Instituée en 2008 par l’Assemblée générale des Nations unies et commémorée pour la première fois le 19 août 2009, elle vise à sensibiliser sur l’aide humanitaire dans le monde entier et à rendre hommage aux personnes risquant leur vie pour la fournir. Depuis 2019, quatre personnels humanitaires ont perdu la vie dans le cadre de leur mission dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun.

D.M.

Extrême-Nord : des inondations font un mort et de nombreux dégâts matériels

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.