Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Gouvernance : le port autonome de Douala veut épouser de nouvelles normes pour booster sa compétitivité

Gouvernance : le port autonome de Douala veut épouser de nouvelles normes pour booster sa compétitivité

Paru le mercredi, 20 octobre 2021 12:54

Le directeur général (DG) du Port autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o, et celui de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), Charles Booto’o à Ngon, ont signé un accord-cadre de partenariat le 15 octobre 2021. Cet accord, d’une durée de 5 ans renouvelable, permettra au PAD d’épouser les exigences des normes ISO 31000, 37001, 14001, 9001,19011, 27001, 22301, 17020 et 45001.  

« Le respect des standards internationaux est devenu une exigence pour le Port autonome de Douala. Le plan stratégique de modernisation des infrastructures portuaires passe également par la mise aux normes et à la qualité de nos outils de production, de gestion et d’exploitation. Il s’agit d’une exigence inévitable pour la compétitivité du port de Douala », justifie le DG du PAD.

Dans cette optique, l’accord prévoit le renforcement des capacités des ressources humaines du PAD et son accompagnement dans la certification et l’évaluation de la conformité aux normes. Il incombe également à l’Anor d’accompagner le principal port du Cameroun dans la promotion des normes et de la démarche qualité ou dans la coopération avec les organismes internationaux et les comités spécialisés dans les domaines de normalisation et de la qualité, et de réaliser des études en la matière.

Et pour ce faire, il revient à l’Anor d’élaborer un chronogramme de mise en œuvre du plan d’actions en vue de la formation et de la sensibilisation du PAD sur les normes requises, de définir les offres de formation, de mobiliser les experts qualifiés pour l’animation des sessions de formation. 

« L’Anor dispose d’un plan stratégique national catalyseur du saut qualitatif pour une meilleure compétitivité des entreprises au Cameroun. Nous accompagnons les entreprises publiques et privées dans leur démarche qualité. Plus de 90 % des marchandises importées au Cameroun transitent par le port de Douala. Avec l’entrée en vigueur de la zone de libre échange continentale africaine, il est plus qu’impératif d’arrimer le port de Douala aux normes et qualité dignes des grands ports internationaux », soutient le DG de l’Anor.

Pour sa part, en plus de mettre à disposition son personnel à former, le PAD devra faciliter la mobilisation de ses entreprises partenaires pour la prise en compte des exigences de ces 9 normes et de la qualité dans leurs activités.

Dominique Mbassi

Dernière modification le mercredi, 20 octobre 2021 13:08

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.