Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Garoua : la gendarmerie arrête six présumés preneurs d’otages

Garoua : la gendarmerie arrête six présumés preneurs d’otages

Paru le vendredi, 21 mai 2021 11:47

La compagnie de gendarmerie de Garoua, dans la région du Nord, a présenté au public six présumés preneurs d’otages, dont l’âge oscille entre 21 et 46 ans, le 18 mai 2021.

Le commandant de la légion de gendarmerie du Nord, le colonel David Nyom, précise que cette prise a été réalisée au cours d’une opération menée pendant quatre jours. Celle-ci a conduit à l’interpellation de neuf individus. Au terme des auditions, six d’entre eux sont passés aux aveux et les autres remis en liberté faute d’éléments les mettant en cause.

« Par la même occasion, nous avons saisi trois armes de calibre 12, dont deux de fabrication artisanale », ajoute le colonel David Nyom. Ce dernier se satisfait de l’alerte donnée par deux chasseurs qui ont été dépossédés de leurs armes et de leurs gibiers et des témoignages des populations qui ont facilité la tâche aux gendarmes.

La région du Nord enregistre régulièrement des prises d’otage assorties de demande de rançon. En guise de riposte, en plus du renforcement du dispositif sécuritaire, les autorités invitent les populations à se poser en acteurs de leur sécurité.

« Nous ne demandons pas aux populations de prendre les armes, ce n’est pas leur boulot, c’est le nôtre. Ce que nous leur demandons, c’est de nous fournir véritablement le renseignement, d’être les yeux et les oreilles des forces de défense et de sécurité», précise le colonel François Péléné, coordonnateur national du Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité d’élite de l’armée.

Selon le journal régional L’œil du Sahel, en un mois, 21 personnes ont été enlevées dans l’arrondissement de Touboro, département du Mayo-Rey, région du Nord. Célestin Yandal, maire de la commune de Touboro tente une explication de ce phénomène : « d'abord par la situation géographique de l'arrondissement située entre deux frontières le Tchad et la RCA, ensuite la crise politique en RCA avec son corollaire (de nombreux groupes rebelles sillonnent nos frontières qui malheureusement sont poreuses de part et d'autre) enfin la raison fondamentale c'est la superficie du département du Mayo Rey (36 529km²) ce qui dépasse la Belgique, et 16 610 km² comme superficie de l'arrondissement de Touboro vaste plus que la région de l'Ouest qui n'a pas 14000 km². Tout ce qui facilite le mouvement de ces nombreux groupes de malfrats qui fondent dans la nature après avoir commis leurs forfaits en toute quiétude et sérénité…».

D.M.

Dernière modification le vendredi, 21 mai 2021 11:50

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.