Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le rapport de la Chambre des comptes ravive la polémique sur la gestion des fonds liés à la lutte contre le coronavirus

Le rapport de la Chambre des comptes ravive la polémique sur la gestion des fonds liés à la lutte contre le coronavirus

Paru le vendredi, 21 mai 2021 12:36

La synthèse du premier rapport d’audit de la Chambre des comptes de la Cour suprême sur l’utilisation des ressources du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales, doté de 180 milliards pour l’exercice budgétaire 2020, « relève que le système organisationnel et la gestion financière des ressources ont mis à jour des faiblesses et révélé de nombreux abus ».

Le document d’une vingtaine de pages, daté de mars 2021 et qui a fuité sur les réseaux sociaux, «recommande l’ouverture de 10 procédures concernant des faits susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale ».

La divulgation de ce document intervient en pleine partie de ping-pong entre le secrétaire général de la présidence de la République (SG/PR), Ferdinand Ngoh Ngoh, et le ministre de la Justice, Laurent Esso, sur la suite judiciaire réservée à la gestion des fonds du Covid-19.

Dans une correspondance datée du 6 avril 2021, le SG/PR répercute au ministre de la Justice les instructions du président de la République en vue de l’ouverture d’une « enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs et complices des cas de malversations financières ». Comme doutant de la fiabilité de ce document, le ministre de la Justice, dans une correspondance datée du 22 avril, demande au SG/PR) de lui « faire parvenir les pièces d’investigations de la haute juridiction ».

Effectivement, soutient une source interne, le rapport de la Chambre des comptes n’est pas encore bouclé jusqu’à l’heure où sont écrites ces lignes. Tout au plus, pressée par la présidence de la République, « elle a produit un rapport d’étape qui recense les observations préliminaires, n’ayant même pas fait l’objet d’un débat contradictoire avec les mis en cause », assure une source judiciaire.  

Abondant dans le même sens, une source au ministère de la Santé publique soutient : « Le rapport de la Chambre des comptes brandi aujourd’hui est en réalité caduc depuis longtemps. Les éléments qui y figurent sont des constats de départ avant dépouillement des documents et des justificatifs par les auditeurs. Après le contradictoire, la Chambre des comptes a revu ses observations ».

Sauf qu’une bonne frange de l’opinion a pris le document de la Chambre des comptes pour argent comptant. En témoignent les grands titres de la presse qui, sans ambages, condamnent d’ores et déjà les mis en cause.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.