Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
MRC : le rappeur Valsero s’en prend à Michèle Ndoki après son tacle contre Maurice Kamto

MRC : le rappeur Valsero s’en prend à Michèle Ndoki après son tacle contre Maurice Kamto

Paru le vendredi, 22 janvier 2021 18:49

Dans une interview accordée hier 21 janvier 2021 à la chaine de radio ABK, Michel Ndoki a critiqué le mot d’ordre boycott des élections observé par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

« Concernant le fait que le MRC a décidé de boycotter les dernières élections législatives et municipales, sincèrement je n’étais pas très à l’aise avec le processus ayant conduit à cette décision. Je trouve regrettable que la décision a été prise le dernier jour du délai d’inscription aux élections », a déclaré la vice-présidente de l’organisation des femmes du MRC.

Sans le citer, l’avocate qui s’apprêtait à faire acte de candidature aux législatives du 9 février 2020, soupçonne le président du MRC, Maurice Kamto (photo), d’avoir décidé tout seul ou avec « quelques membres du parti » de boycotter ce scrutin.

Rixe

La sortie de Michèle Ndoki rejoint les déclarations formulées par Célestin Njamen, l’ancien secrétaire aux Droits de l’Homme du MRC qui a claqué la porte de ce mouvement politique le 14 décembre dernier.

Même si l’avocate a tenté de calmer le jeu en précisant : « aujourd’hui ça fait partie du passé. Il faut à présent se préoccuper du présent et de l’avenir du peuple camerounais […] Je n’ai pas l’intention de démissionner du MRC ! », cette sortie de Michèle Ndoki a provoqué le tollé au sein du MRC.

La critique de la jeune avocate a même suscité une levée de boucliers chez les fervents supporters de Maurice Kamto. Dans un poste commis sur sa page Facebook, le rappeur Valsero s’est par exemple attaqué à Michèle Ndioki en ces termes : « Ils ne s’intéressent à vous que parce que vous avez une carte de membre du MRC et que vous parlez de Maurice Kamto. La seule chose qui vous rend intéressant à leurs yeux c’est qu’à travers vous ils peuvent nuire à Maurice Kamto ».

Et d’ajouter : « Une fois que vous aurez démissionné, parce que vous finirez par démissionner, vous n’aurez plus la moindre valeur à leurs yeux, votre activisme ne sera que l’expression d’une grande frustration sans la moindre possibilité de les inquiéter. Alors ils vous jetteront comme une orange pressée. Les exemples sont légion ».

Malaise

Ce désaccord entre Valsero et Michèle Ndoki n’est en réalité que le côté visible d’un malaise souterrain qui mine le MRC depuis quelques mois. De l’avis de certains militants du MRC, Michèle Ndoki et Célestin Njamen ne seraient que des porte-voix de ce malaise qui perdure. 

Cette franche d’adhérent « tièdes » estime en effet qu’en optant pour le boycott, Maurice Kamto a fait preuve d’égoïsme. « Pendant l’élection présidentielle, nous nous sommes investis financièrement et humainement pour soutenir sa candidature. C’était dans un contexte marqué par la crise anglophone et le même code électoral. D’où vient-il qu’à notre tour, ils nous empêchent d’aller à la conquête des postes de conseillers municipaux, de maires et de députés ? », s’interroge un militant. Et de conclure « Ce choix a brisé les carrières politiques de certains de nos membres ».

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes