Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : la marche du MRC projetée pour le 25 juillet interdite

Yaoundé : la marche du MRC projetée pour le 25 juillet interdite

Paru le jeudi, 22 juillet 2021 11:36

La marche programmée le 25 juillet 2021 par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a été interdite par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 1er. Nyandji Mgbatou Harouna invoque un risque « de trouve grave à l’ordre public » et « de propagation de la Covid-19 » pour justifier sa décision.

D’après le parti de Maurice Kamto, cette manifestation, baptisée « Grande marche républicaine », visait « la promotion du vivre ensemble, de la paix au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, de la solidarité avec les populations de l’Extrême-Nord victimes de Boko Haram ». Il s’agissait aussi de promouvoir « l’intégration nationale » et dénoncer « le tribalisme ». Les organisateurs y voyaient en plus, un « soutien à la démocratie, au respect des droits civiques et politiques de tous les Camerounais et pour la libération de tous les prisonniers politiques au Cameroun ».

De nombreux militants du MRC sont détenus dans certaines prisons pour leur participation à des marches interdites, organisées en janvier 2019 et septembre 2020. D’autres, y compris le président du parti, Maurice Kamto, ont pu recouvrer la liberté après un abandon de charges décidé par le président de la République.

Dans un communiqué publié le 21 juillet et signé de son secrétaire national à la communication, Joseph Emmanuel Ateba, le MRC « regrette que cette manifestation, qui se voulait républicaine et pacifique, soit interdite, confirmant ainsi l’impossibilité pour lui d’organiser une manifestation publique de quelque nature que ce soit au Cameroun, voire de tenir des réunions aux sièges de certains de ses démembrements locaux ».

Depuis l’interdiction de la marche projetée, le débat fait rage sur les réseaux sociaux, certains internautes n’y voyant qu’un musellement de la liberté d’expression. « On a bien vu des fidèles participant à des séances de prière rassemblant des centaines de personnes sans masques lors de la fête de la Tabaski le 20 juillet. On a bien vu un membre du gouvernement organiser une marche de soutien au président de la République deux jours plus tôt », éructe un observateur de la scène politique. Il faut dire que les autorités administratives interdisent régulièrement les manifestations des partis politiques de l’opposition.

Dominique Mbassi

Lire aussi :

Marches du 22 septembre : un avocat basé au Canada tente de mobiliser autour du sort des manifestants

Dernière modification le jeudi, 22 juillet 2021 11:44

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.