Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun et HCR travaillent à une meilleure prise en charge des réfugiés

Le Cameroun et HCR travaillent à une meilleure prise en charge des réfugiés

Paru le jeudi, 22 juillet 2021 14:12

Une équipe constituée des responsables du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) et des représentants des ministères des Relations extérieures et de l’Administration territoriale effectue une mission de travail dans les différentes régions abritant les réfugiés (Est, Adamaoua, Extrême-Nord) depuis le 20 juillet 2021.

Cette délégation mène, jusqu’au 30 juillet, des concertations avec les autorités administratives et traditionnelles ainsi que d’autres acteurs sur leurs rôles pendant les phases d’urgence, de stabilisation et de recherche de solutions durables en faveur des réfugiés. Il est notamment question de vulgariser le Pacte mondial sur les réfugiés adopté en décembre 2018 par l’Assemblée générale des Nations unies. En effet, note ce document, les autorités locales, les chefs communautaires locaux, etc. sont souvent les premiers à voler à la rescousse des réfugiés. D’où l’importance de renforcer leurs capacités. 

Malgré un environnement propice, le HCR se convainc que la vulgarisation de ce Pacte s’impose encore au Cameroun pour une meilleure protection des réfugiés et autres personnes sous mandat. « Nous attendons que le gouvernement, à travers ses responsables sur le terrain, s’approprie effectivement ces instruments juridiques qui encadrent la gestion des réfugiés au Cameroun.  Nous accompagnons le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de ces instruments et nous supervisons également l’ensemble de ces activités », note le représentant du HCR chargé de la protection.

Ce dernier se réjouit néanmoins déjà de ce que fait le gouvernement camerounais, qui est d’ailleurs en avance en Afrique, afin que les réfugiés soient bien pris en charge. « Au Cameroun, on note l’ouverture des frontières et la distribution constante des vivres et non-vivres aux populations réfugiées. Nous pensons que c’est un bon pas à saluer même si beaucoup reste encore à faire », estime-t-il.

« Enfin, ces rencontres permettront de faire une évaluation sur les avancées enregistrées sur le terrain ainsi que les défis qui restent à relever et pour lesquels ils ont besoin d’un appui. Un plan d’action pour chaque région sera adopté à l’issue de ces différentes rencontres », a indiqué Cesar Mbav Tshilombo, le chef de la mission du HCR.

Au 31 mai 2021, le Cameroun compte 446 911 réfugiés et demandeurs d’asile sur son territoire. Ces derniers vivent sur des sites ou dans les villages d’accueil. Les équipes du HCR travaillent avec les autorités administratives ou traditionnelles, les élus locaux et d’autres acteurs afin d’assurer leur inclusion socio-économique ainsi que le renforcement de la coexistence pacifique entre ces derniers et les populations hôtes. 

D.M.

Lire aussi :

Journée mondiale des réfugiés : un appel à l’aide lancé en faveur du Cameroun qui accueille plus de 440 000 réfugiés

Dernière modification le jeudi, 22 juillet 2021 14:13

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.