Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Administration territoriale : de nouveaux préfets pour 18 départements

Administration territoriale : de nouveaux préfets pour 18 départements

Paru le mardi, 22 décembre 2020 08:47

Le chef de l’Etat Paul Biya a procédé le 18 décembre 2020 à une série de nominations de préfets. Le texte présidentiel place de nouveaux responsables à la tête de 18 départements dans six des dix régions du Cameroun.

Adamaoua

Ainsi, six nouvelles figures intègrent l’administration préfectorale dans la région de l’Adamaoua. Notamment dans le département du Djerem où le nouveau chef de terre s’appelle Djadaï Yacouba. Précédemment sous-préfet de l’arrondissement d’Elig-Mfomo, le nouveau promu remplace Djiomo Bernard, « appelé à d’autres fonctions ».

Dans le Mbéré, Louis Florent Ribouem à Moungam succède à Nouhou Bello. Le nouveau préfet occupait la même fonction dans le département du Mayo-Sava à l’Extrême-Nord du pays. Du côté de la Vina, la décision présidentielle désigne Yves Bertrand Awounfac Alienou, l’ex-chef de terre du Lom-et-Djerem, pour remplacer Dikosso Seme Fritz.

Extrême-Nord

A l’Extrême-Nord, Jean-Lazare Ndongo Ndongo est le nouveau préfet du département du Logone-et-Chari. Manou Diguir et le nommé Chaïbou prennent respectivement les commandes dans le Mayo-Danay et le Mayo-Kani. Dans le même temps, Roger Saffo quitte le secrétariat général des services du gouverneur de cette région pour occuper le fauteuil de préfet du département du Mayo-Sava.

Le Mayo-Tsanaga connait également un changement avec l’arrivée de David Dador Dibango. Précédemment sous-préfet de l’arrondissement de Ngaoundéré 1er, il remplace Jean Daniel Djoboïna, muté dans le département du Koung-Khi à l’Ouest du Cameroun.

Ouest

Dans les Bamboutos, François Franklin Etapa prend le commandement. L’ancien préfet du Nde est remplacé par un autre administrateur civil principal, à savoir Ewango Budu Ernest.

Du côté de la Mifi, David Koulbout Aman est désormais la plus haute autorité administrative. Idem pour Donnacien UM, nommé préfet du Noun, en remplacement de Donatien Boyomo.

Centre

La région du Centre n’a pas été épargnée par ce mouvement du commandement territorial. Ainsi le département du Mfoundi, siège des institutions de la République tient son nouveau préfet, à la suite du décès, le 12 août 2020 du titulaire du poste, Jean Claude Tsila. Il est remplacé à cette fonction par celui qui était jusqu’à vendredi dernier préfet du département de la Mefou-et-Afamba : Emmanuel Mariel Djikdent. Celui-ci retrouve une capitale qu’il a quittée en 2012, alors qu’il occupait les fonctions de secrétaire général des services du gouverneur de la région du Centre.

Le désormais ex-préfet de la Mefou-et-Afamba a pour successeur Thierry Kin-Nou Nana, l’ex-secrétaire général des services du gouverneur de la région du Littoral.

Sud

Le texte présidentiel place également de nouveaux hommes dans la région du Sud. C’est le cas de Damien Owono, désigné préfet du Dja-et-Lobo et de Nouhou Bello muté dans le département de l’Océan.

Est

A la faveur du même acte de nomination, Donatien Boyomo, préfet du département du Noun (Ouest) jusque-là, rejoint la région de l’Est au titre de préfet du Lom-et-Djerem

Au total, le changement opéré dans la carte préfectorale donne lieu à la promotion de quatre sous-préfets aux fonctions de préfet de département, alors que deux secrétaires généraux des services de gouverneur changent de statut. C’est également le cas pour un inspecteur général des services régionaux.

Baudouin Enama

Dernière modification le mardi, 22 décembre 2020 08:48

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.