Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Promotion du tourisme : la Fécacyclisme en désaccord avec l’ambassade de France sur une randonnée cycliste à l’Ouest

Promotion du tourisme : la Fécacyclisme en désaccord avec l’ambassade de France sur une randonnée cycliste à l’Ouest

Paru le mardi, 23 février 2021 10:35

La Fédération camerounaise de cyclisme (Fécacyclisme) décline sa responsabilité pour l’organisation par l’ambassade de France au Cameroun, l’ONG la Route des chefferies (RDC), l’association Les Mariannes, etc. de la 3è édition de la randonnée cycliste baptisée « A la découverte des villes et villages du Cameroun à vélo : sur la Route des chefferies », qui va parcourir 9 villes de la région de l’Ouest du 25 au 28 février 2021.

Dans une note d’information publiée le 22 février, le responsable de la communication de la Fécacyclisme, Jean Baptiste Biaye, parle plutôt « d’une pseudo 3è randonnée du ‘Cyclotour route des chefferies à l’Ouest Cameroun’ initiée par quelques associations privées avec le soutien d’une certaine ambassade au Cameroun ».

Aussi, « la Fécacyclisme tient à informer l’opinion publique nationale et internationale, les autorités gouvernementales, administratives, les forces de maintien de l’ordre et les clubs qui lui sont affiliés qu’elle n’est pas associée à un tel projet aux desseins obscurs et inavoués ».

Une source à la Fécacyclisme justifie cette sortie : « Les actes d’un diplomate étranger ne sont jamais éloignés des enjeux géopolitiques et géostratégiques, même lorsque cela est présenté sous la forme touristique et philanthropique. Les institutions républicaines ont raison de rester vigilantes ».

Contactés par SBBC, les organisateurs de l’événement n’ont pas souhaité donner « large écho à cette note qui ne revêt aucun cachet officiel de la fédération ». Mais une source proche de la représentation diplomatique française rappelle que « le Cyclotour est une initiative privée de l’ambassadeur de France qui, avec des amis et des partenaires, part à la découverte des villes et villages du Cameroun à vélo. L’événement est serti d’un volet humanitaire piloté par l’association Les Mariannes de l’ambassade de France et d’Ascovime de Dr Bwele ».

Justement, cette édition, qui connaîtra la participation des membres du gouvernement et du corps diplomatique, des patrons d’entreprises françaises et camerounaises, des élites et chefs traditionnels, organise une campagne de consultations et de soins gratuits à Bafou au profit d’un millier de personnes. Elle vise aussi la promotion de l’écotourisme à l’Ouest à travers la visite des chefferies, des musées et autres cases traditionnelles et encourage la pratique du vélo comme loisir.

A en croire l’un des organisateurs, le désaccord viendrait de ce que, pour cette 3è édition, l’ambassade de France a sélectionné ses partenaires en se passant de la Fécacyclisme, associée à la seconde édition à Kribi. Mais, souffle la même source, « la fédération a déçu l’ambassadeur qui a tout financé, y compris le carburant pour les missions de la fédération, devenue davantage une charge qu’une solution ».

Dominique Mbassi

Dernière modification le mardi, 23 février 2021 10:37

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.