Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Obsèques de Me Tchakoute Patie : le Barreau lève son veto sur l’organisation des hommages judiciaires du bâtonnier

Obsèques de Me Tchakoute Patie : le Barreau lève son veto sur l’organisation des hommages judiciaires du bâtonnier

Paru le mardi, 23 février 2021 18:39

Les hommages judiciaires au bâtonnier Charles Tchakoute Patie, vont finalement se tenir sur l’esplanade du palais de Justice de Yaoundé. La cérémonie y relative est annoncée pour le jeudi 11 mars prochain, selon le programme des obsèques de ce cador du Barreau camerounais décédé des suites de maladie le 4 octobre 2020 au Havre en France. Le site retenu pour accueillir ce rituel est le parvis de la Cour suprême.

Programmé pour une première fois du 27 au 28 novembre dernier, l’organisation des obsèques du défunt président de l’ordre des avocats avait été annulée le 23 novembre à travers un communiqué signé de la veuve du défunt, Mme Tchakoute Patie née Zesseu Clarisse et de Sa majesté Roger Nkamadjou II, chef supérieur de la communauté Bahouoc à laquelle appartenait l’avocat. Officiellement, la raison de cette déprogrammation n’avait pas été communiquée. Toutefois, affirme-t-on au Barreau, cette décision avait été motivée par le contexte de la crise opposant les membres de cette profession aux autorités judiciaires.

Dans un communiqué commis pour la circonstance, le Conseil de l’Ordre des avocats avait notamment renoncé aux hommages judiciaires du Bâtonnier Charles Tchakoute Patie. Prévu sur les parvis de la Cour d’appel du Littoral et de la Cour suprême, le Conseil de l’ordre avait annoncé que ce rituel sera organisé en temps opportun en d’« autres lieux plus accueillants pour les avocats ».

Entre novembre 2020 et février 2021, l’ordre des avocats semble revenu à de meilleurs sentiments. Contactée, Me Claire Atangana Bikouna, le bâtonnier par intérim déclare : « Les rapports ne sont pas des plus cordiaux. Mais les avocats arrêtés ont été libérés. A l’époque nous refusions d’aller dans les palais parce que les avocats y étaient pourchassés. Mais à ce jour, la crise est derrière nous. Il y a de raison pour que la cérémonie d’hommages au Bâtonnier ne soit pas organisée au lieu habituel ».

Après 28 ans d’exercice (1992-2020) du métier d’avocat, maître Charles Tchakoute Patie, 57 ans, a quitté les prétoires à moins de deux mois de la fin de son mandat à la tête de l’Ordre des avocats du Cameroun. C’est le 25 novembre 2018, au cours d’une assemblée générale élective de l’Ordre tenue à Douala, qu’il a été élu par ses pairs. Il sera inhumé le 13 mars prochain à Bahouoc, son village natal à l’Ouest du Cameroun.

Baudouin Enama

Lire aussi:

La crise entre le Barreau et le pouvoir judiciaire fait reporter les obsèques du bâtonnier Tchakoute Patie

Les avocats suspendent le port de la robe, en guise de protestation contre leur « persécution programmée »

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes