Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Malgré la fermeture de ses frontières, le Cameroun promet de faciliter la mobilité des diplomates

Malgré la fermeture de ses frontières, le Cameroun promet de faciliter la mobilité des diplomates

Paru le jeudi, 23 avril 2020 14:52

« Le Cameroun rendra flexibles, dans la mesure du possible, ses frontières », a promis le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la Coopération avec le Monde islamique (Mindelmi). Adoum Gargoum recevait les membres du bureau exécutif du Cercle des diplomates résidant à Yaoundé.

Au cours de cette audience, les ambassadeurs, les représentants des groupes Afrique, Amérique, Europe, etc. ont exprimé une principale préoccupation : la prise en charge d’un représentant diplomatique en cas de contamination au Covid-19.

De manière précise, le doyen du Corps diplomatique et ambassadeur de la République gabonaise au Cameroun, Paul Patrick Biffot, a demandé à leur hôte si, conformément au principe imposé par l’urgence sanitaire, il était possible à un avion médicalisé réquisitionné d’atterrir au Cameroun en 24h.

Cette préoccupation tire sa pertinence de la fermeture des frontières aériennes (exception faite des vols cargo) décidée par le gouvernement le 17 mars afin de barrer la voie à la propagation de la pandémie de Covid-19.

Sans ambages Adoum Gargoum a indiqué que le Cameroun, le cas échéant, est disposé à alléger cette mesure. Le pays a d’ailleurs, il y a quelques jours, ouvert son espace aérien pour permettre à la France de rapatrier ses ressortissants.

Une réponse qui a donné satisfaction au chef de la représentation diplomatique gabonaise. « Nous avons suffisamment d’éléments qui nous rassurent et permettent de rassurer l’ensemble du corps diplomatique », a souligné Paul Patrick Biffot.

« On a reçu un ensemble de réponses qui donnent des éclairages. Un ensemble de mesures a été pris par rapport au corps diplomatique, aussi par rapport aux ressortissants des différents pays au moment de la crise. Nous apprécions que le gouvernement ait été très coopératif et flexible pour permettre le retour de ces personnes dans leurs pays d’origine », a réagi dans le quotidien gouvernemental Cameroon tribune le chef de la Délégation de l’Union européenne au Cameroun, Hans-Peter Schadek.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.