Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’Assemblée nationale adopte trois textes au bout de 13 jours de session

L’Assemblée nationale adopte trois textes au bout de 13 jours de session

Paru le mardi, 23 juin 2020 12:55

A la séance plénière de l’Assemblée nationale du lundi 22 juin 2020, les députés ont procédé à l’adoption de trois projets de loi. Le premier texte adopté par la Chambre basse du Parlement est le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier le Protocole pour l’élimination du commerce illicite des produits du tabac. Le texte a été défendu par le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana.

De l’état des lieux du marché du tabac dressé par le membre du gouvernement, l’on retient que le seul acteur national sur les cinq présents sur ce segment s’en tire avec 14% de parts de marché. Derrière la contrebande et ses 20%, d’où l’intérêt à limiter les pertes de recettes pour l’Etat et les importations en renforçant l’industrie locale, tout en veillant sur la santé des consommateurs.

Protection des gorilles

Le deuxième projet de loi soumis à l’adoption lors de cette plénière est également une autorisation de ratification. Celle-ci porte sur l’adhésion du Cameroun à l’Accord sur la conservation des gorilles et leurs habitats adoptés à Paris en 2007.

Le texte permettra au Cameroun « bénéficier des appuis des partenaires internationaux dans le cadre de la mise en place des mesures destinées à prévenir les conflits hommes-gorilles à travers un aménagement adéquat du territoire », selon le ministre en charge des Forêts, Jule Doret Ndongo.

Statut de l’OCI

En troisième ressort, l’Assemblée nationale a autorisé la ratification par le chef de l’État du statut de l’Organisation pour le développement de la femme dans les États membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). Le ministre de la Promotion de la femme et de la famille (Minproff), Marie Thérèse Abena Ondoa, a rappelé les repères historiques du Cameroun avec le monde islamique en général et l’Organisation de la conférence islamique en particulier.

Signé par le Cameroun le 6 mai 2018 à Dhaka au Bangladesh, le Statut de l’Organisation pour le développement de la femme dans les États membres de l’OCI constitue un instrument qui contribuera à améliorer les prestations des institutions d’encadrement de la femme au travers de la coopération y envisagée, a précisé le Miniproff.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.