Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
En fin de séjour, Jalel Snoussi fait le bilan de son action sur la coopération entre le Cameroun et la Tunisie

En fin de séjour, Jalel Snoussi fait le bilan de son action sur la coopération entre le Cameroun et la Tunisie

Paru le jeudi, 23 juillet 2020 11:46

Le séjour de Jalel Snoussi, l’ambassadeur de Tunisie au Cameroun est à son terme. Après cinq années à la tête de cette représentation diplomatique, le plénipotentiaire tunisien quitte le Cameroun au mois d’août prochain avec le sentiment du devoir accompli. « J’ai fait de mon mieux pour rehausser la coopération bilatérale et la relation d’amitié. Je me suis donné à fond dans cette perspective et c’est aux autres de faire l’appréciation générale. Je rentre en Tunisie avec la conscience tranquille », avance-t-il.

Secteurs sociaux

La coopération entre les deux pays s’est densifiée en se diversifiant, notamment sur le plan de l’éducation. Alors que seules cinq bourses étaient encore offertes chaque année par le gouvernement tunisien à des étudiants camerounais, à ce jour on en est 26 bourses. À ces bourses s’ajoutent près de 700 visas étudiants délivrés à des jeunes camerounais désireux de poursuivre leurs études supérieures dans ce pays, dans des filières de pointe.

Outre ces points à mettre à l’actif de Jalel Snoussi, le diplomate s’est également investi dans le développement d’une meilleure coopération entre Yaoundé et Tunis en matière de santé. Selon les chiffres donnés par le diplomate, la Tunisie qui dispose d’un des meilleurs systèmes de santé d’Afrique, accueille entre 800 et 1000 malades camerounais dans ses hôpitaux.

Ligne directe Tunisie-Cameroun

Au plan économique, de nombreuses entreprises tunisiennes ont investi au Cameroun. On les retrouve notamment dans le secteur des bâtiments et des travaux publics. Elles sont par exemple engagées dans la réalisation des projets routiers comme Kumba-Ekondo Titi (60 km). Leurs activités vont du contrôle à l’exécution des travaux sur les axes Mandjou-Akokan (45 km), Akokan-Batouri (45 km), Guidjiba-Tapare (57 km), Babungo-Oku-Noni (70 km) et Foumban-Koumpamatapit-Limite (54 km).

Toujours au plan économique, le Cameroun a régulièrement accueilli des missions économiques et commerciales tunisiennes à Yaoundé et Douala au profit d’environ 300 hommes d’affaires.

Le projet de mise en place d’une ligne aérienne directe entre la Tunisie et le Cameroun a également été l’un des champs d’action de l’ambassadeur Jalel Snoussi. Mais le projet bute face aux problèmes « principalement » d’ordre technique au sein de la compagnie nationale du pays. « Il ne s’agit nullement d’une question de volonté ou de plan commercial, mais surtout de contraintes internes liées à la taille de son parc d’avions. La compagnie nationale œuvre à renforcer sa flotte dans la perspective d’augmenter ses dessertes notamment vers l’Afrique. Des avions sont d’ores et déjà commandés. Dès que le parc sera mieux loti, le vol direct sur le Cameroun sera immédiatement lancé », explique-t-il.

Parcours

Diplomate de carrière, Jalel Snoussi intègre le ministère tunisien des Affaires étrangères en 1989. De 1994 à 2000, il a officié comme secrétaire des affaires étrangères puis conseiller des affaires étrangères à la mission permanente de Tunisie à Genève en Suisse. Rappelé au pays où il exerce à la direction de la coopération multilatérale (dont il devient le patron en 2009), il a également travaillé à la mission permanente de Tunisie à New York aux États-Unis d’Amérique, entre 2004 et 2009. De décembre 2011 à janvier 2012, il a été membre au nom de la Tunisie, de la mission d’observation arabe en Syrie.

BE

Dernière modification le jeudi, 23 juillet 2020 11:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam