Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Coronavirus : le petit commerce des enfants inquiète le gouvernement

Coronavirus : le petit commerce des enfants inquiète le gouvernement

Paru le mardi, 24 mars 2020 10:33

Face à la pandémie du Coronavirus (Covid-19) au Cameroun, Pauline Irène Nguene (photo), le ministre des Affaires sociales, fait remarquer dans une lettre ouverte le 23 mars que la protection des enfants est prise à la légère dans le pays.

Le membre du gouvernement relève que, face à la menace du Covid-19, le chef de l’État a prescrit un train de mesures rigoureuses contenues dans la déclaration du Premier ministre du 18 mars 2020. L’une desdites mesures, dont l’objectif est d’épargner les enfants de cette pandémie, est la fermeture jusqu’à nouvel ordre de tous les établissements publics et privés de formation relevant des différents ordres d’enseignement, de la maternelle au supérieur.

Seulement, regrette le Pauline Irène Nguene : « Grande est notre consternation de constater que prenant prétexte de cette mesure, de nombreux parents envoient les enfants dans la rue, les marchés et les places publiques pour y exercer le petit commerce, les exposant ainsi à ce virus sournois et augmentant par la même les risques de propagation au sein de la communauté ».

Devant cette situation, le membre du gouvernement appelle les parents en particulier à adhérer au message du président de la République qui convie les Camerounais au civisme et à la responsabilité afin de barrer la voie à la propagation du Covid-19.

« Gardons nos enfants à l’abri à la maison ! Protégeons-les ! Apprenons-leur à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène et de prévention édictées par le gouvernement », martèle le ministre des Affaires sociales.

S.A.

Dernière modification le mardi, 24 mars 2020 10:44

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.