Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
À cause du coronavirus, le RDPC renonce finalement à célébrer son 35e anniversaire

À cause du coronavirus, le RDPC renonce finalement à célébrer son 35e anniversaire

Paru le mardi, 24 mars 2020 11:58

Ce 24 mars 2020, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a 35 ans jour pour jour. Le parti au pouvoir a vu le jour, sur les cendres de l’Union nationale camerounaise (UNC) le 24 mars 1985 à Bamenda, capitale de la région du Nord-Ouest.

Mais pour la première fois de son histoire, le parti de Paul Biya ne va pas célébrer son anniversaire. Dans un communiqué signé dans la soirée du 18 mars, le secrétaire général de son Comité central demande à tous les « présidentes et présidents des sections RPDC de surseoir à tout rassemblement et à toutes manifestations le 24 mars 2020 ».

Cette mesure inédite, note Jean Nkuete, constitue une manière pour le parti du Flambeau ardent de « veiller à la stricte application, au plan individuel et collectif, des mesures fortes et salutaires prescrites dans le cadre de la lutte contre le coronavirus par le Premier ministre, suivant les hautes instructions du président de la République ».

Un rétropédalage. Car le 18 mars 2020, Jean Nkuete à travers un communiqué prescrit aux responsables du parti « de procéder dans leurs unités politiques respectives à la célébration, le 24 mars 2020, du 35e anniversaire » du parti.

La célébration est d’ailleurs placée sur le thème : « Mobilisons-nous sans relâche derrière le président de la République, Paul Biya, en vue de la poursuite du processus de restauration de la paix durable dans notre pays et du renforcement de la qualité du vivre-ensemble ».

Jean Nkuete précise que cette célébration prend en compte « la situation sanitaire nationale et internationale marquée par la propagation du coronavirus ». Et devra se faire « dans le strict respect des mesures instruites par le Premier ministre, chef du gouvernement ».

Or ces mesures ont été annoncées par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, à l’issue d’une réunion de crise tenue le 17 mars 2020 à Yaoundé. L’une des 13 mesures visant à stopper la propagation du coronavirus interdit des regroupements de plus de 50 personnes.

Une mauvaise nouvelle pour de nombreux militants du RDPC pour qui le 24 mars a toujours rimé avec réjouissances populaires.

D.M.

Dernière modification le mardi, 24 mars 2020 12:03

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.