Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Élections municipales du 9 février : la Cour suprême vide le contentieux postélectoral

Élections municipales du 9 février : la Cour suprême vide le contentieux postélectoral

Paru le jeudi, 24 septembre 2020 10:26

Le greffier en chef de la Chambre administrative de la Cour suprême, à travers un communiqué, informe les partis politiques concernés et le public que l’audience consacrée au contentieux postélectoral se tient ce 24 septembre 2020.

La Chambre va statuer sur les recours déposés en vue de l’annulation des élections municipales du 9 février dans certaines communes. Par exemple, le Social Democratic Front (SDF) a adressé 47 recours à la Cour suprême pour contester les résultats des élections dans les régions du Littoral, de l’Ouest, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

Du coup, une frange de l’opinion s’interroge sur ce qui se passerait en cas d’annulation des élections dans certaines localités dans la mesure où les conseillers municipaux font partie des collèges électoraux.

D’après le chercheur en science politique, Moussa Njoya, « la loi prévoit que les conseillers municipaux restent en poste jusqu’à l’entrée en fonction des nouveaux ». Même en cas d’annulation des élections dans certaines communes, les régionales peuvent dont être organisé le 6 décembre dans ces circonscriptions électorales avec les anciens conseillers municipaux et les chefs traditionnels comme électeurs.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.