Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
École de guerre : un communiqué du Mindef sur Alain Fogué au cœur d’une polémique

École de guerre : un communiqué du Mindef sur Alain Fogué au cœur d’une polémique

Paru le jeudi, 24 septembre 2020 11:46

Dans un communiqué publié le 23 septembre 2020, le capitaine de frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo, chef de division de la communication du ministère de la Défense (Mindef), informe l’opinion que le Pr Alain Fogué Tedom ne fait plus partie du corps enseignant de l’École supérieure internationale de guerre (ESIG) de Yaoundé depuis l’année académique 2009/2010.

« Il y a donc fort longtemps qu’il ne collabore plus, ni de près ni de loin, avec le commandement et le corps enseignant de l’ESIG de Yaoundé », insiste le chef de division de la communication du Mindef.

Il précise que l’enseignant en Relations internationales et stratégiques, option défense, « avait été associé au corps enseignant du Cours supérieur interarmées de défense (CSID) devenu plus tard ESIG alors qu’il était jeune docteur chargé de cours assistant à l’université de Yaoundé II. »

Or, note-t-il, le Alain Fogue Tedom continue d’être régulièrement présenté dans les réseaux sociaux (Facebook et WhatsApp) comme enseignant permanent à l’ESIG de Yaoundé. Des agissements que le communiqué assimile à une usurpation de titre.

Cette sortie passe mal dans l’entourage de l’enseignant, qui fait observer que ce communiqué est publié au lendemain de l’interpellation d’Alain Fogué Tedom par les forces de l’ordre dans le cadre des marches organisées par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Un parti politique dont il est le trésorier.

« Ce communiqué signé du Celcom Mindef rentre dans la stratégie de construction de la figure de l’ennemi. Il est question de discréditer le Pr. Alain Fogué sur le plan académique. Sur son CV disponible en ligne, il ne fait mention nulle part de son passage dans cette école », note Pierre Nka.

Ce dernier, qui a soutenu il y a quelques mois son PhD sous l’encadrement d’Alain Fogué Tedom, soutient qu’il s’agit du « rejet d’un stratège qui a formé et encadré les travaux de plusieurs hommes en tenue ». Pour lui, « l’homme politique Alain Fogué est bien différent de l’enseignant ».

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.