Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après avoir nié l’existence d’un problème au sein du SDF, Jean Tsomelou frappe enfin du poing sur la table

Après avoir nié l’existence d’un problème au sein du SDF, Jean Tsomelou frappe enfin du poing sur la table

Paru le vendredi, 26 mars 2021 16:34

Le secrétaire général du Social Démocratic Front (SDF), Jean Tsomelou, menace de sanction les « auteurs et acteurs de scandales » au sein du parti. Selon un communiqué, signé le 25 mars par celui qui est par ailleurs sénateur, il s’agit de certains militants, élus et responsables du SDF qui ont étalé, ces derniers jours, sur « la place publique, des divergences internes du parti ». Sans les nommer, Jean Tsomelou parle en fait des députés Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu qui s’engueulent par médias interposés depuis quelques semaines.

Cette sortie du secrétaire général du SDF sonne comme un revirement. Il y a trois jours, ce dernier affirmait en effet, dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon tribune, qu’« il n’y a pas de problème au SDF, encore moins au sein de la coordination régionale du Littoral ». Il s’exprimait ainsi au sujet de l’auto exclusion du vice-président du SDF, Joshua Osih, constaté à l’issue de la réunion extraordinaire du comité exécutif du SDF Littoral, dirigé par le député Jean Michel Nintcheu.

La relation déjà tendue entre les deux hommes s’est détériorée depuis que l’honorable Osih a signé une pétition adressée au Parlement américain demandant l’extradition des Camerounais vivants aux États-Unis, soupçonnés de financer les séparatistes anglophones. Une pétition, par ailleurs, majoritairement portée par les élus du RDPC au pouvoir.

En arbitre, Jean Tsomelou a tenu à préciser dans son communiqué que tout débat sur la vie du Parti doit désormais se faire en interne suivant les dispositions des textes en vigueur. En outre, il a également indiqué que tout étalage médiatique et sur la place publique des divergences internes du parti sera considéré comme une volonté délibérée de destruction du Parti et de démobilisation de ses militants.

La question est maintenant de savoir s’il sera entendu. Car, derrière l’opposition entre Jean Michel Nintcheu et Joshua Osih, se cache en réalité une guerre pour la succession de John Fru Ndi à la tête du parti.

VNA

 Lire aussi:

Guerre ouverte entre Nintcheu et Osih au sujet de la succession de Fru Ndi

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.