Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Coups d’État en Afrique : le gouvernement déplore les appels à l’effet de contagion au Cameroun

Coups d’État en Afrique : le gouvernement déplore les appels à l’effet de contagion au Cameroun

Paru le mardi, 26 septembre 2023 14:40

Par la voix de son ministre de la Communication (Mincom), le gouvernement a dénoncé hier 25 septembre dans un communiqué les personnes qui font des « parallèles insensés et saugrenus », et des « prédictions ubuesques sur le devenir du Cameroun, qui pourraient s’apparenter à des appels à la déstabilisation de l’État ».

Dans cette sortie, le Mincom René Emmanuel Sadi (photo) déplore le fait que « des personnes se livrent à des analyses ou commentaires inspirés par les coups de force survenus dans certains pays africains, et croient pouvoir, par-là même, prophétiser la déstabilisation d’autres, par effet de contagion, y compris le Cameroun ».

Depuis les coups d’État intervenus au Niger et au Gabon ces derniers mois, des appels du pied envers les Camerounais ont été enregistrés que le même scénario se reproduise. C’est le cas de Julius Malema, activiste politique et révolutionnaire sud-africain qui a soir du coup d’État au Gabon le 30 août dernier, a écrit sur son compte X, « Cameroun, s’il vous plaît, ne décevez pas. Nous attendons. ». À sa suite, de nombreux commentateurs sur les plateaux télé et radio ont suggéré que le Cameroun suive l’exemple de ces pays. De quoi susciter l’agacement de Yaoundé.

Tout en condamnant ces allusions, le gouvernement rappelle son droit de saisir la justice devant ce qui s’apparente à des appels à la déstabilisation de l’État.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.