Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
RDPC : la Boumba et Ngoko dément être à l’origine d’une levée de fonds pour les célébrations du 6 novembre

RDPC : la Boumba et Ngoko dément être à l’origine d’une levée de fonds pour les célébrations du 6 novembre

Paru le mardi, 26 octobre 2021 11:24

La délégation permanente départementale du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir, pour la Boumba-et-Ngoko (région de l’Est) dément avoir organisé une levée de fonds pour célébrer le 39ème anniversaire de l’arrivée du président Paul Biya au pouvoir.

« Depuis quelques jours, circule sur les réseaux sociaux (groupes whatsapp) sur de faux papiers à en-tête de la délégation permanente départementale du Comité central du RDPC pour la Boumba-et-Ngoko, une pseudo grille des contributions non signée pour la célébration du 39ème anniversaire de l’accession du président Paul Biya à la magistrature suprême », a commencé Armand Ndjodom, chef de ladite délégation. Ce responsable local du parti informe par la suite « qu’il s’agit d’un faux document ».

En effet, dans un document non signé en circulation depuis quelques jours sur les plateformes sociales, l’on peut voir une grille portant des titres de personnalités originaires de ce département et les montants apportés au titre de la célébration de cet évènement. Il y est par exemple marqué, « membre du gouvernement : 500 000, Sénateurs et députés à l’Assemblée nationale : 200 000, Maires : 200 000 » ou encore « Militants actifs du RDPC : 1000 ».

La délégation départementale « dénonce et condamne avec fermeté cet acte odieux, cette tentative manifeste de ternir l’image de marque, la notoriété de notre grand parti national en voulant en faire un fonds de commerce », écrit Armand Ndjodom.

Il demande par la même occasion aux militants « d’attendre sereinement la publication par la hiérarchie du parti, de la circulaire relative à cette grande célébration ».

Chaque année, le RDPC marque l’accession de Paul Biya au poste de président de la République, ceci, après la démission de son prédécesseur. C’était le 6 novembre 1982. Une occasion pour le parti au pouvoir d’organiser des meetings à travers le pays.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.