Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre le Covid-19 : le PM fixe la répartition des 180 milliards affectés au Fonds spécial de solidarité

Lutte contre le Covid-19 : le PM fixe la répartition des 180 milliards affectés au Fonds spécial de solidarité

Paru le lundi, 27 juillet 2020 12:48

Le Premier ministre (PM), Joseph Dion Ngute, a signé le 22 juillet 2020 un décret fixant la répartition de la dotation de 180 milliards de FCFA affectée au Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales pour l’exercice en cours.

Dans cette enveloppe dont la gestion sera assurée par 24 administrations, 131 948 400 000 sont réservés aux dépenses de fonctionnement et 48 051 600 000 à l’investissement. Le ministère de la Santé publique, concerné au premier chef par la prise en charge de la pandémie de Covid-19, hérite de 45,6 milliards de FCFA. 50 milliards de FCFA sont dédiés au paiement de la dette intérieure. Le reste du budget est réparti aux autres administrations.

Le décret précise que ces ressources sont destinées à la recherche active des cas et la prise en charge des cas confirmés, à la couverture des dépenses liées aux mesures administratives de régulation sociale, au développement des enseignements à distance et la distribution des outils et supports pédagogiques en milieu rural.

Appui aux personnes vulnérables

En plus de l’octroi des appuis de soutien aux personnes socialement vulnérables et enfants de la rue affectés par le Covid-19, cette dotation servira à la mise en place d’un système visant à garantir la disponibilité des stocks des produits de consommation courante, à l’extension à toutes les régions et aux autres groupes cibles du programme filets sociaux avec un accent sur les foyers de contamination.

La dotation prendra en fin en charge le financement de la recherche et de l’innovation dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et plus précisément le développement de la recherche et de la production locale des produits pharmaceutiques de première nécessité ou l’acquisition d’intrants, l’encadrement des producteurs et la mise en place du dispositif d’incitation pour une meilleure production agricole, vivrière et pastorale.

Chaque administration est désormais fixée sur les actions à mener et la fraction de l’enveloppe qu’elle affectera à chaque action.

Par souci de transparence et de bonne gouvernance, le décret indique que les chefs des départements ministériels concernés, bénéficiaires des dotations, et responsables de leur gestion produisent chaque trimestre un rapport d’activité qu’ils transmettent au ministère des Finances pour consolidation.

Le ministre des Finances, hormis le rapport d’activité consolidé trimestriel, est tenu de produire et de publier un rapport semestriel sur les dépenses liées à la lutte contre le Covid-19. Pour sa part, la Chambre des comptes réalisera un audit indépendant sur l’utilisation des ressources du Fonds dont les résultats sont présentés au Parlement.

Dominique Mbassi

Dernière modification le lundi, 27 juillet 2020 12:49

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.