Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : la construction d’un complexe marchand oppose le maire de la ville aux populations

Yaoundé : la construction d’un complexe marchand oppose le maire de la ville aux populations

Paru le vendredi, 27 novembre 2020 12:50

Les populations du quartier Messassi, dans le 1er arrondissement de Yaoundé ne décolèrent pas contre Luc Messi Atangana (photo), le maire de la capitale.

Au centre de cette brouille se trouve le projet de construction d’un complexe marchand au lieu-dit Okolo. L’implantation de cette infrastructure porte sur un terrain d’une superficie de 15 hectares. « Le site en question est un ancien marécage aménagé et exploité depuis de lustres par des communautés » souffle une source interne à la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY).

Si les communautés riveraines ne s’opposent pas à la réalisation de ce complexe, elles dénoncent des manœuvres qui entourent le projet. Notamment en ce qui concerne les indemnisations des personnes touchées par l’emprise du projet.

« La somme dédiée à l’indemnisation des personnes impactées, d’un montant de 150 millions FCFA est inscrite dans le budget 2020 de la communauté urbaine de Yaoundé », rapporte le quotidien privé Mutations.

Pour un projet dont le coût total avoisine les 40 milliards de FCFA, cette compensation financière est jugée « dérisoire ». Ce d’autant plus que selon Dieudonné Alima Onana, le chef du village Okolo, les procédures d’indemnisation ne sont pas respectées.

L’arbitrage du président ?

Le chef de l’Etat a déjà été saisi de l’affaire. Dans une correspondance à lui adressée en date du 22 septembre 2020, le collectif des riverains indignés représentés par Dieudonné Alima Onana, cite les actes qui alimentent l’inquiétude des populations. « Le bornage de délimitation du site et la matérialisation de la pénétrante avec des marquages à la peinture rouge des édifices à détruire par la commission technique de la mairie de la ville, l’empiètement sur les propriétés privées avec destruction des habitations, des tombes et autres commerces appartenant à des particuliers », lit-on.

Pis , « aucun acte portant déclaration d’utilité publique n’a été pris [pour le site querellé] par l’autorité compétente, aucune évaluation d’impact n’existe… », relève l’autorité coutumière.

Le collectif des riverains indignés s’inquiète par ailleurs de l’absence de quelque forme de commande publique, d’affermage, de concession ou de partenariat public-privé pour un projet social d’une telle envergure.

Initialement porté par la mairie de l’arrondissement de Yaoundé 1er, la construction de ce complexe marchand a pour but de décongestionner les voies de circulation au niveau de Tongolo, Etoudi, Messassi et Olembé.

Dans ce sens sa réalisation permettra de délocaliser les agences de voyages ainsi que les marchés spontanés installés de manière anarchique entre les quartiers Etoudi et Olembe.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.