Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bamenda : l’armée annonce avoir tué quatre séparatistes dans un camp de séquestration de personnes kidnappées

Bamenda : l’armée annonce avoir tué quatre séparatistes dans un camp de séquestration de personnes kidnappées

Paru le jeudi, 28 janvier 2021 12:53

Selon un communiqué du ministère de la Défense (Mindef), publié le 27 janvier, un accrochage entre les éléments de la 5e région de gendarmerie du Nord-Ouest à Bamenda et un groupe d’individus armés, survenu le 23 janvier 2021, a fait « quatre terroristes neutralisés, d’autres blessés et en fuite, plusieurs dizaines de munitions de type M21 et FAL récupérées ». L’accrochage a eu lieu au cours d’une opération de contrôle préventif au lieu-dit Meta Quarter, dans l’arrondissement de Bamenda 2e, précise le document.

À en croire le ministère de la Défense, cette opération visait à appréhender des terroristes regroupés dans une maison abandonnée, aux ordres du surnommé General Tiger, qui s’apprêtaient à donner l’assaut au poste de police de T-Junction.

« À l’approche des véhicules militaires, ces individus armés surpris en pleine consommation de stupéfiants ont immédiatement ouvert le feu sur les éléments des forces de défense dont la riposte a été énergique et appropriée », écrit le chef de division de la communication du Mindef, le capitaine de vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo.

« Les recoupements effectués par les autorités locales font état de ce que la maison abandonnée au centre de l’accrochage était régulièrement utilisée par cette bande terroriste comme centre de séquestration de personnes kidnappées avant leur transfert vers des camps retranchés situés dans la forêt. », informe-t-il.

Depuis

D.M.

Lire aussi:

Ouest : dispositif sécuritaire renforcé après une attaque séparatiste manquée à Babadjou

Crise anglophone : une école presbytérienne résiste aux attaques séparatistes à Bamenda

Crise anglophone : un journaliste enlevé par des hommes armés à Bamenda

Crise anglophone : un attentat fait deux blessés à Bamenda au lendemain du passage du ministre Atanga Nji

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.