Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : l’audit de l’initiative de Maurice Kamto entouré de zones d’ombre

Covid-19 : l’audit de l’initiative de Maurice Kamto entouré de zones d’ombre

Paru le jeudi, 28 janvier 2021 17:15

L’audit commandé par Maurice Kamto n’a pas permis de faire toute la lumière sur la destination des fonds mobilisés dans le cadre de l’opération Survie Cameroon Survival Initiative (SCSI). Il s’agit d’une initiative lancée, le 3 avril 2020, par le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.

De la note de synthèse de l’audit, réalisé par le cabinet « ACDB Consulting », on apprend que « la totalité des dons nets reçus dans le compte SCSI (806 300 euros, près de 530 millions de FCFA) a été affectée aux dépenses liées à l’objectif principal de l’initiative survie Cameroun ; soit 85% consacrés directement à l’objectif, 10% consacrés aux frais juridiques et aux frais de mobilisation et 5% de solde ». Mais l’auditeur avoue être dans l’incapacité de dire si tous les fonds collectés ont été virés dans le compte de SCSI. C’était pourtant l’une des missions qui lui avaient été assignées.

Effet, selon le président du comité de gestion de SCSI, Christian Penda Ekoka, l’idée de réaliser « cet audit indépendant » est née « suite à l’écart constaté entre le montant affiché sur le site internet (de collecte des dons) et le montant mis à la disposition de SCSI ». Le cabinet confirme certes le gap, évalué à 331 122 euros (soit plus 217 millions de FCFA). Mais, il affirme qu’« en l’état actuel des observations, il n’a pas été possible d’établir de manière certaine et formelle l’origine de cet écart ».

9 administrateurs pour un site

ACDB Consulting, qui demande une enquête plus approfondie, privilégie cependant, la piste de « la mise en place d’un système multi-passerelle ou l’implémentation d’un compte bancaire en ligne alternatif en lieu et place du compte officiel ». C’est que, le site internet de collecte des fonds compte pas moins de neuf administrateurs avec les mêmes droits et privilèges. « La multiplicité des administrateurs sur un site internet est un facteur de risque important », explique l’auditeur. « De plus, il s’agit d’un site de collecte de dons dans lequel nous avons démontré, dans les protocoles, que la suppression de lignes de don ou la modification du statut d’un don est une opération facile à appliquer », poursuit-il.

La synthèse de l’audit est par ailleurs muette sur le sort du secrétaire de la fédération régionale du MRC en Europe. Henri Djoko, soupçonné de malversations dans la collecte des dons, avait même été suspendu par Maurice Kamto. « L’intéressé devra se tenir à la disposition de l’auditeur commis dans le cadre de cet audit pendant toute la durée de celui-ci. Il devra fournir à l’auditeur toutes les informations en sa possession dont celui-ci aurait besoin pour un bon accomplissement de sa mission, notamment celles relatives aux plateformes de collectes de dons et aux comptes bancaires liés à l’opération SCSI », précise la décision de suspension.

Volonté de transparence contrariée

En effet, c’est cette fédération qui a créé un site internet dédié à la collecte des dons à travers les opérateurs bancaires Stripe et PayPal. Elle avait également la charge de virer dans un compte domicilié à la banque CIC basée à Strasbourg en France.

En plus le même jour, un communiqué publié à Zurich vient en rajouter à la confusion : « Une synthèse de ce rapport (d’audit NDLR) a été rendue publique via les réseaux sociaux. L’équipe technique, pourtant partie prenante, n’a curieusement pas été auditée et reste à cet instant toujours en attente dudit rapport ».

Christian Penda Ekoka, pour couper court à toutes les conjectures, clame sa volonté de transparence. Il promet, dès la fin de l’audit complémentaire, de mettre à la disposition de tout le monde « tous les documents relatifs à l’initiative SCSI, y compris le rapport intégral de l’auditeur indépendant, à travers un site internet dédié qui sera plus facile d’accès dans les toutes prochaines semaines ».

Sauf que d’aucuns doutent de cette volonté, en rappelant, par exemple, que l’auditeur a été recruté sans appel à candidats, sur une base que seul Christian Penda Ekoka connait.

Dominique Mbassi

Lire aussi:

Lutte contre le Covid-19 : une partie des fonds collectés par le MRC logée dans un compte en France

04-04-2020- Maurice Kamto s’enlise dans la logique insurrectionnelle

Dernière modification le jeudi, 28 janvier 2021 17:48

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.