Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Paris réagit à la polémique sur l’audience entre Paul Biya et Christophe Guilhou

Paris réagit à la polémique sur l’audience entre Paul Biya et Christophe Guilhou

Paru le mardi, 28 avril 2020 03:50

Le Quai d’Orsay a réagi ce 27 avril au sujet de la polémique relative l’audience accordée à l’ambassadeur de France au Cameroun par le président Paul Biya.

« Notre ambassadeur a sollicité un entretien avec le président Biya sur instruction, afin d’assurer le suivi de l’entretien qui a eu lieu entre les deux présidents le 1er mars dernier. Il a aussi porté sur les initiatives prises par la France en soutien des efforts africains dans la lutte contre le covid-19 », a déclaré Agnès Von er Mühll, la porte-parole du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, lors d’un point de presse.

« Il s’agit là d’un exercice courant et habituel de la vie diplomatique. À l’issue de son audience avec le président Biya, et comme il est de coutume pour lui comme pour l’ensemble des autres visiteurs, notre ambassadeur s’est brièvement adressé aux médias », a ajouté celle qui officie également comme directrice de la communication et de la presse au ministère en charge des affaires étrangères.

Cette réaction intervient alors qu’une polémique continue d’irradier les réseaux sociaux au sujet de la dernière audience accordée par Paul Biya à Christophe Guilhaou. Certains internautes prétendent que l’ambassadeur de France au Cameroun s’est prêté à un montage audiovisuel visant à démontrer à l’opinion publique nationale et internationale que le Cameroun est gouverné avec des institutions qui fonctionnent.

La sortie du Quai d’Orsay sonne comme un désaveu à la pétition initiée par le Pr Franklin Nyamsi, un activiste qui ne cache pas son soutien à l’opposant Maurice Kamto et au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Celle-ci demande la démission du diplomate français. Destinée au président Macron, elle a été déposée ce lundi 27 avril à Paris.

BE

Lire aussi:

23-04-2020- Pris à partie par la BAS, René Sadi vole au secours de Christophe Guilhou

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.