Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Communication digitale : institutions et personnalités publiques de plus en plus actives sur le web

Communication digitale : institutions et personnalités publiques de plus en plus actives sur le web

Paru le jeudi, 28 mai 2020 11:01

« Communication institutionnelle et médias sociaux : libérer la parole pour lutter contre les fake news ». C’est le titre de la deuxième édition du Rapport sur l’Indice de perception de la communication digitale (IPCD) rendue publique le 25 mai 2020 par le cabinet Knowledge Consulting (KC). Une publication qui tombe en pleine pandémie de Covid-19.

Le directeur exécutif de KC, Benjamin Ombe, constate que les communications électroniques, notamment les réseaux sociaux, ont joué un rôle fondamental dans la sensibilisation et la mise à disposition en temps réel des informations. « Le gouvernement, par la voix du ministre de la Santé publique, a priorisé cette option pour diffuser les informations sur l’évolution de la pandémie et les mesures à prendre pour éviter la propagation du virus », note-t-il.

Parmi les 100 institutions (institutions républicaines, ministères et entreprises publiques ou parapubliques) évaluées dans cette seconde édition du rapport sur l’IPCD, quatre, dont la présidence de la République, sont créditées d’un indice (noté jusqu’à 100) très élevé, 22 d’un indice élevé et 47 d’un indice bas ou très bas.

Tendance haussière

L’indice global de ces institutions a épousé une tendance haussière, passant de 38,17 en 2018 à 41,59 en 2019. La même tendance s’observe au niveau des trois composantes retenues. Ainsi, l’indice global de la composante site web a évolué de 45,15 en 2018 à 47,46 en 2019. Dans le même temps, l’indice de la composante réseaux sociaux est passé de 40,61 à 42,36, tandis qu’en matière de e-reputation les institutions publiques affichent une performance de 34,81 contre 29,89 un an plus tôt.

Par exemple, seules 51 % d’entre elles sont présentes sur Twitter (canal de communication privilégié des institutions et personnalités), encore que les comptes ne sont pas toujours actifs. Et seuls 17 % des comptes institutionnels sont certifiés.

Personnalités à la traine

Si les institutions ont de plus en plus tendance à adopter la communication digitale, en revanche les personnalités publiques, notamment les membres du gouvernement et les dirigeants d’entreprises, trainent encore les pieds. Sur les 100 personnalités prises en compte, 36 ne disposent pas d’un blog ou d’un site web personnel, 31 n’ont pas un compte Facebook et 28 aucun compte Twitter. Pas surprenant donc que l’indice global chute, passant de 38,1 en 2018 à 26,4 en 2019.

Bien que les institutions et personnalités publiques semblent de plus en plus conscientes des enjeux de cette forme de communication, elles peinent encore à lui accorder toute la place qu’elle mérite. Knowledge Consulting prend donc ce deuxième rapport comme prétexte pour inviter les institutions et personnalités publiques à une communication plus accrue via les médias sociaux, gage d’une anticipation et d’une lutte plus efficace contre les fausses informations.

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.