Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Santé, formation, culture, humanitaire : les visages de la coopération Cameroun-Corée

Santé, formation, culture, humanitaire : les visages de la coopération Cameroun-Corée

Paru le vendredi, 29 mai 2020 08:22

L’ambassadrice de Corée, Bok-Ryeol Rhyou, est arrivée en fin de séjour au Cameroun. Le 27 mai, la diplomate coréenne est allée faire ses adieux au Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute.

Au terme de la rencontre entre les deux personnalités, la chef de mission diplomatique a qualifié son séjour au Cameroun de « belle aventure riche en rencontres humaines et intenses en activités diplomatiques ». Face à la presse, la diplomate a fait le tour de la coopération bilatérale entre les deux États.

Une coopération qui porte principalement sur quatre axes dont les deux premiers relèvent de la santé et de l’humanitaire. Ici, la diplomate s’est appesantie sur l’appui que son pays apporte au Cameroun à travers le Centre des urgences de Yaoundé (CURY), « fleuron de la coopération bilatérale dans ce secteur et qui œuvre dans l’amélioration des soins d’urgence ».

Sur le volet humanitaire et social, la Corée contribue dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui continue de secouer le pays de Paul Biya. Dans cette optique, l’État coréen « a décidé de faire un don de matériel médical d’une valeur de 300 000 dollars ». Un appui qui vient s’ajouter notamment aux matériels informatiques offerts à l’Institution camerounaise de l’enfance de Betamba.

Éducation

Sur le plan de la formation des ressources humaines, la mission en terre camerounaise de Bok-Ryeol Rhyou a été marquée par l’inauguration le 20 décembre dernier de l’Institut national de formation des formateurs et du développement. Pour la diplomate coréenne, cette structure contribue à la formation des jeunes afin de leur permettre de lutter efficacement contre le chômage.

Dans la même lancée, elle a également évoqué l’ouverture d’un Centre d’études coréennes à l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC). « Ce centre constitue une fenêtre sur la Corée pour les futurs diplomates du Cameroun », a rappelé la diplomate.

Sur le plan des échanges, de nombreux événements culturels destinés à améliorer la compréhension entre la Corée et le Cameroun ont été organisés. Notamment la 6e édition du Festival international du premier film Yarha parrainé en 2019 par la Corée. Selon la partie coréenne, ce festival aura été un moment de promotion de la collaboration entre les industries cinématographiques des deux pays. 

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.