Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone au Cameroun : déjà 645 000 tweets postés avec le hashtag #EndAnglophoneCrisis

Crise anglophone au Cameroun : déjà 645 000 tweets postés avec le hashtag #EndAnglophoneCrisis

Paru le vendredi, 30 octobre 2020 14:04

Dans le contexte du conflit sécessionniste qui mine actuellement le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun, encore appelé « crise anglophone », la page Tweeter de monitoring des medias sociaux dénommée « Afriques Connectées » vient de publier des statiques liées à l’utilisation d’un hashtag appelant à la fin des violences. Ceci, au lendemain du massacre de huit élèves, le 24  octobre 2020, au Complexe scolaire « Mother Francisca International Bilingual Academy de Fiango » à Kumba, dans le Sud-Ouest.

« Depuis 2 semaines, des internautes camerounais appellent à mettre fin au conflit en cours dans la zone anglophone du Cameroun. Plus de 645 000 tweets ont été postés avec le hashtag #EndAnglophoneCrisis avec un pic au lendemain du #KumbaMassacre [Massacre de Kumba] lors duquel 8 élèves ont été tués », écrit la plateforme de monitoring. Parmi eux, Kylian Mbappé.

« Afriques Connectées » explique qu’elle a obtenu ces données grâce « Visibrain », une plateforme de veille du web et des réseaux sociaux. « Il y a un pic d'environ 180K tweets le 25 octobre [2020] qui apparaît nettement sur le graphique, mais au total on compte bien plus de 645K tweets publiés avec le hashtag depuis le 18 octobre [2020] », explique le média de monitoring.

Depuis ce massacre du 24 octobre, les hautes autorités morales comme le pape François, les organisations internationales, les représentations diplomatiques des pays partenaires du Cameroun, les ONG, ont tour à tour apporté leur soutien aux familles des victimes. Ils ont également appelé au retour au calme dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, secouées par des attaques sécessionnistes depuis quatre ans. Le conflit a déjà causé la mort de plus de 2000 personnes depuis 2016, selon l’ONG International Crisis.

La journée du samedi 31 octobre 2020 est déclarée, par le président Paul Biya, journée de deuil national en la mémoire des victimes de l’attaque de Fiango. Les drapeaux seront mis en berne toute la journée sur l’étendue du territoire national.

Sylvain Andzongo

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.