Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bamenda : des populations protestent contre les exactions des milices séparatistes

Bamenda : des populations protestent contre les exactions des milices séparatistes

Paru le lundi, 31 mai 2021 13:26

A Mbefi, dans l’arrondissement de Bamenda III (région du Nord-Ouest), des populations ont marché ce lundi 31 mai en signe de protestation contre les actions des groupes séparatistes armés. La colère des habitants de ce quartier intervient en pleines funérailles de l’un des leurs, abattu selon elles par des sécessionnistes. Ce dernier, d’après des sources sur place, avait été tué quelques jours plus tôt après avoir publiquement critiqué les séparatistes. D’autres sources à Bamenda informent de ce que les séparatistes ont tué et blessé au moins trois personnes pour avoir résisté à une tentative d’enlèvement.

Les milices séparatistes sont régulièrement accusées d’exactions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En mars dernier, Human Right Watch (HRW) relevait que « Les séparatistes armés multiplient les abus dans les régions anglophones du Cameroun ». « Depuis 2017, les séparatistes armés ont enlevé des centaines de personnes, dont des élèves, des membres du clergé, des dirigeants politiques et des travailleurs humanitaires, tout en appelant les régions anglophones à déclarer leur indépendance. Les séparatistes ont en outre imposé un boycott des établissements scolaires dans ces mêmes régions pour protester contre ce qu’ils dénoncent comme l’assimilation du système éducatif anglophone dans le système central francophone », notait HRW.

Commencée par des revendications corporatistes des avocats et des enseignants, la crise anglophone dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest s’est transformée en conflit armé opposant les forces de sécurité et de défense aux milices séparatistes. Ceci, malgré la satisfaction des revendications des deux corps de métier cités supra, les nombreuses initiatives de paix et la tenue d’un « grand dialogue national » à Yaoundé en fin 2019. Selon les estimations des organisations internationales, depuis 2017, le conflit aurait fait près de 6000 morts.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.