Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Global Soft Power Index : le Cameroun classé 15ᵉ pays le plus influent d’Afrique en 2024

Global Soft Power Index : le Cameroun classé 15ᵉ pays le plus influent d’Afrique en 2024

Paru le vendredi, 01 mars 2024 07:49

Dans la dernière édition du Global Soft Power Index de Brand Finance, un cabinet de conseil en évaluation de marques, le Cameroun se positionne comme le 110ᵉ pays le plus influent dans le monde sur un total de 193 États classés et le 15ᵉ en Afrique, indique le rapport publié le 29 février 2024. Avec un score de 33.2 sur un total de 100 points, le pays d’Afrique centrale perd une place dans le classement global par rapport à celui de l’année précédente, où il occupait le 109ᵉ rang avec un score de 34.4.

Une baisse qui traduit les difficultés du Cameroun à réaliser son potentiel de soft power. Car, le pays reste confronté à d'importants défis sur son marché du travail, des niveaux élevés de pauvreté et d'inégalité économique, des problèmes de sécurité et taux de criminalité élevés et des contraintes structurelles telles que les pénuries d'énergie, apprend-on. Le soft power est défini comme la capacité d’une nation à influencer les préférences et les comportements de divers acteurs sur la scène internationale (États, entreprises, communautés, publics, etc.) par l’attraction et la persuasion plutôt que par la coercition.

Malgré cette baisse, le Cameroun reste le pays de la Cemac le plus influent dans le monde. Le pays est classé devant la République centrafricaine (119ᵉ), le Congo (146ᵉ), la Guinée équatoriale (159ᵉ), le Gabon (168ᵉ), le Tchad (176ᵉ). Sur le plan continental, les pays africains les plus influents sont l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Maroc. Au plan mondial, les États-Unis conservent leur place de leader mondial du soft power.

Le classement annuel Global Soft Power Index de Brand Finance est établi sur la base des scores obtenus, pour chaque pays, à l’issue d’une étude annuelle menée sur un échantillon représentatif de plus de 170 000 personnes dans plus de 100 pays pour recueillir des données sur les perceptions mondiales des 193 États membres des Nations Unies. Les critères pris en compte sont les affaires et le commerce, la gouvernance, relations internationales, culture et traditions, médias et communication, éducation et science, populations et valeurs, puis avenir durable.

SG

Top 20 des Soft Powers africains

1. Egypte 39e mondial (a perdu 1 place)
2. Afrique du Sud 43e mondial (a perdu 3 places)
3. Maroc 50e mondial (a gagné 5 places)
4. Algérie 73e mondial (a gagné 13 places)
5. Tunisie 77e mondial (a gagné 6 places)
6. Nigeria 79e mondial (a gagné 14 places)
7. Ghana 85e mondial (a gagné 7 places)
8. Tanzanie 93e mondial (a gagné 5 places)
9. Sénégal 94e mondial (a gagné 9 places)
10. Kenya 95e mondial (a gagné 5 places)
11. Maurice 97e mondial (a perdu 30 places)
12. Madagascar 103e mondial (a perdu une place)
13. Rwanda 104e mondial (a perdu 19 places)
14. Côte d’ivoire 108e mondial (a perdu 21 places)
15. Cameroun 110e mondial (a perdu une place)
16. Zambie 113e mondial (a perdu 1 place)
17. RDC 114e mondial (a perdu 7 places)
18. Ethiopie 115e mondial (a perdu 5 places)
19. Angola 116e mondial (a perdu 5 places)
20. République Centrafricaine (Classée pour la première fois)

Dernière modification le vendredi, 01 mars 2024 08:01

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.