Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Énergie solaire : un projet pour connecter plus de 100 000 ménages en zones rurales

Énergie solaire : un projet pour connecter plus de 100 000 ménages en zones rurales

Paru le jeudi, 01 avril 2021 13:34

L’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA, sigle en anglais) a annoncé, courant mars 2021, le financement à hauteur de 932 945 dollars (soit plus de 518 millions de FCFA) d’une étude de faisabilité d’un projet visant à connecter plus de 100 000 ménages à des mini-réseaux d’énergie solaire (mini-grids solaires) dans les zones rurales du Cameroun. L’USTDA précise que l’organisation camerounaise Renewable Energy Innovators Cameroon (REIc) travaille sur ce projet en partenariat avec SimpliPhi Power, un fournisseur de systèmes de stockage d’énergie basé en Californie, aux États-Unis.

Ce projet de mini-réseau solaire s’appuie sur une solution innovante de stockage sur batterie, apprend-on. Il s’agit du premier projet du genre financé par cette agence américaine, indique l’ambassade des États-Unis au Cameroun dans un communiqué le 25 mars. Dans le cadre de ce financement, la société SimpliPhi Power effectuera les analyses techniques, réglementaires, financières et juridiques nécessaires pour développer jusqu’à 134 mini-réseaux solaires, apprend-on.  

Elle réalisera également l’étude de faisabilité en collaboration avec le Laboratoire national sur les énergies renouvelables qui fait partie du département américain de l’Énergie, et Morua Power, basé dans l’État de Virginie. L’étude comprendra également la conception et le suivi d’un projet pilote de mini-réseaux. « Après plusieurs années de recherche et de travail approfondis sur les mini-réseaux au Cameroun, l’appui de l’USTDA arrive à un moment critique, car il nous permettra de murir nos plans en vue de fournir l’accès à l’électricité à plus de 760 villages du Cameroun dans les prochaines années », s’est réjoui Jude Numfor, directeur général de REIc.

Solutions technologiques

« L’engagement de l’USTDA dans cet ambitieux projet de REIc aura sans aucun doute un impact positif sur la vie quotidienne de centaines de milliers de Camerounais. Pour les entreprises américaines, notre engagement les aidera à pénétrer un nouveau marché et à fournir les solutions technologiques nécessaires pour la mise en place de ces mini-réseaux à travers le pays », a de son côté déclaré Enoh T. Ebong, directeur par intérim de cette agence américaine.

Celle-ci revendique un portefeuille mondial de 20 projets de mini-réseaux qui déploient des solutions innovantes made in America dans les zones reculées et mal desservies dans les pays en développement. Le Cameroun compte le deuxième potentiel hydroélectrique en Afrique, après la République démocratique du Congo (RDC). Cependant, à peine 27% des ménages camerounais ont accès à l’énergie électrique, selon des données officielles. Cette situation de précarité énergétique est davantage marquée en zone rurale qui représente près de 60 % de la population totale du pays.

P.N.N

Dernière modification le jeudi, 01 avril 2021 13:37

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.