Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Suspendues pour cause de coronavirus, les activités sportives désormais autorisées au Cameroun

Suspendues pour cause de coronavirus, les activités sportives désormais autorisées au Cameroun

Paru le jeudi, 01 octobre 2020 17:06

« Est autorisée, à compter de la date de signature de la présente circulaire, la reprise des activités physiques et sportives sur toute l’étendue du territoire national », a annoncé le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep) ce jeudi 1er octobre 2020. Dans cette lettre adressée à ses collaborateurs, ainsi qu’aux présidents des fédérations sportives civiles nationales et aux responsables d’associations sportives, Narcisse Mouelle Kombi indique les consignes à suivre pour une reprise progressive et sécurisée du sport.

« Ces activités devront se dérouler dans le respect des mesures sanitaires et des autres mesures barrières anti-Covid prescrites par le gouvernement », précise-t-il. À cet effet, « dans un premier temps et jusqu’à nouvel ordre », le nombre de participants (sportifs, officiels et éventuellement spectateurs) ne devra pas excéder 200 pour chaque rencontre ou événement sportif. Le Minsep appelle par ailleurs les présidents des fédérations sportives et autres associations sportives à veiller au respect des « protocoles spécifiques » élaborés par leurs instances faîtières internationales.

Le 17 mars, le gouvernement a pris un ensemble de mesures préventives pour lutter contre le coronavirus, dont la suspension ou le report des compétitions sportives. Cette mesure visait à limiter la propagation du virus, les événements sportifs impliquant une forte concentration de personnes. En juillet dernier, Narcisse Mouelle Kombi avait tapé du poing sur la table face à la reprise, ci et là, des activités sportives sans autorisation.

Dans un communiqué signé le 29 juillet, le Minsep demande alors aux dirigeants sportifs, responsables d’infrastructures sportives et propriétaires de surfaces exploitées à « surseoir temporairement à toutes formes de pratiques collectives des activités physiques et sportives de nature à porter atteinte à la bonne observance » des mesures barrières édictées.

Le ministre y annonçait par ailleurs que des « mesures conservatoires » ont été prises par les Parcours Vita, l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), les centres nationaux de la jeunesse et des sports et les services déconcentrés de son département ministériel pour assurer un accompagnement en termes de conseils et de suivi au public. Celui-ci étant encouragé à une pratique individualisée du sport ou organisée en effectifs très restreints.

L’annonce de la reprise officielle des activités sportives intervient à quelques jours du démarrage de la saison 2020-2021 des championnats professionnels programmés ce mois d’octobre.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.