Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un bateau camerounais et son équipage libérés après 11 mois aux mains des autorités équato-guinéennes

Un bateau camerounais et son équipage libérés après 11 mois aux mains des autorités équato-guinéennes

Paru le vendredi, 01 octobre 2021 07:26

Le Dona Samoa, battant pavillon camerounais, a quitté le port de Malabo (Guinée équatoriale) le lundi 27 septembre dans l’après-midi pour le port de Tiko, dans la région du Sud-Ouest, informe une source diplomatique à Malabo, citée par la chaîne de télévision privée Canal 2. Le navire avec six membres d’équipage et deux passagers présumés clandestins, commandés par le capitaine Francis Metou’ou, a été libéré deux jours plus tôt par les autorités de ce pays voisin, après 11 mois de détention.

C’est en effet le 17 octobre 2020 que le Dona Samoa avait été arraisonné par la marine équato-guinéenne. Celle-ci lui reprochait la violation de son espace maritime, le refus d’obtempérer et l’immigration clandestine, fait savoir la même source.

Les négociations pour la libération du bateau et son équipage ont été menées par Désiré Jean Claude Owono Menguele, ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale. « Le message s’adresse aux Camerounais qui font du transport afin qu’il respecte la circulation maritime internationale. Parce que si ceci est arrivé, c’est par rapport à un certain nombre d’éléments vus par les autorités de Guinée équatoriale comme des violations du droit maritime international », a indiqué le diplomate sur Canal 2.

L.A.

Dernière modification le vendredi, 01 octobre 2021 09:34

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.