Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Immigration clandestine : une cinquantaine de Camerounais rapatriés d’Algérie

Immigration clandestine : une cinquantaine de Camerounais rapatriés d’Algérie

Paru le mardi, 01 décembre 2020 12:20

Un avion d’Air Algérie avec à son bord 75 passagers a atterri à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen ce lundi 30 novembre dans l’après-midi. Parmi eux, 52 Camerounais candidats à l’immigration clandestine.

Leur rapatriement a été effectué grâce aux efforts du gouvernement et de l’Organisation internationale des migrations (OIM). « La particularité, c’est que c’est la première fois que nous accueillons des gens directement de l’Algérie à travers un vol charter. C’est quelque chose que nous devons saluer», a déclaré Dr Boubacar Seybou, chef de mission de l’OIM au Cameroun, dans des propos rapportés dans les médias publics.

« Grâce à la flexibilité du Cameroun et de l’Algérie, les migrants en situation de détresse désirant retourner dans leur pays ont pu le faire dans la dignité et sans pour autant être dans les situations difficiles », a-t-il ajouté.

Contexte sanitaire oblige, ces migrants ont subi des tests de Covid-19. Ils seront provisoirement hébergés dans un hôtel avant de rejoindre leurs familles respectives, du moins pour ceux testés négatifs, apprend-on.

Ce retour volontaire s’inscrit dans le cadre de l’initiative Fonds fiduciaire Union européenne (FFUE)-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, lancée en 2017 au Cameroun.

Sollicitée par le gouvernement camerounais et mis en œuvre par l’OIM avec des financements de l’UE, cette initiative vise notamment à assurer la protection, le retour et la réintégration durable des personnes concernées.

Selon le ministère des Relations extérieures (Minrex), des milliers de personnes partent du Cameroun à la recherche d’une vie meilleure en Europe, en tentant de passer clandestinement par des pays africains tels l’Algérie, le Niger, le Maroc ou la Libye.

L’OIM affirme avoir, à ce jour, facilité le retour de plus de 4400 migrants camerounais, tandis que plus de 2500 d’entre eux ont entamé des activités génératrices de revenus.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.