Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
25 000 enseignants annoncent la suspension des cours pour revendiquer le paiement de salaire et de rappel

25 000 enseignants annoncent la suspension des cours pour revendiquer le paiement de salaire et de rappel

Paru le mardi, 02 février 2021 10:43

Les enseignants intégrés dans la fonction publique des promotions 2017, 2018 et 2019, ainsi que certains oubliés des promotions 2012 à 2016 des Ecoles normales supérieures (ENS) et Ecoles normales supérieures d’enseignement technique (Enset) préviennent : « Nous ne comptons pas percevoir les deux tiers de nos salaires et/ou demeurer dans l’attente du paiement de nos rappels d’intégration ad vitam aeternam ».

Ils annoncent leur détermination à assiéger le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) du 1er au 5 mars 2021 si leurs doléances ne sont pas prises en compte dans de brefs délais. Réunis au sein du Mouvement des enseignants en attente de paiement des compléments de salaires et des rappels d’intégration (Meacri), ils exigent le paiement rapide des compléments de salaire de tous les 25 000 enseignants percevant jusqu’ici les deux tiers de leur salaire jusqu’à la fin janvier 2021.

Institué en raison des difficultés budgétaires sous Philemon Yang, alors Premier ministre, « le système des deux tiers repose sur le paiement de cette fraction du salaire censée prendre fin dès la signature du contrat d’intégration à la fonction publique. Et le mois suivant, le tiers restant est ajouté automatiquement au salaire », explique le coordonnateur du Meacri.

Or, regrettent les enseignants, depuis 3 ans cet ajout automatique n’a pas été effectué. Et ce déficit salarial les met « dans un embarras et un désarroi profonds, et cause d’énormes préjudices au double plan professionnel et personnel ».

Insuffisance de la cagnotte

Autres exigences : le paiement immédiat des rappels d’intégration de 772 enseignants ayant perçu leurs compléments de salaire depuis fin 2018, l’élaboration et la diffusion d’un calendrier détaillé et raisonnable d’apurement des rappels d’intégration des 25 000 enseignants sus-cités.

Mieux, le Meacri suggère la suppression pure et simple du système des deux tiers et son remplacement par un système de paiement intégral des enseignants dès leurs sorties officielles des ENS et Enset et le paiement automatique des avancements d’échelons et de grades des enseignants.

Au cours d’une réunion de concertation qu’elle a présidée le 27 janvier 2021, la Minesec, Nalova Lyonga, a martelé, selon un collaborateur, que cette situation salariale est bien connue, mais n’est pas une priorité pour les hautes instances de l’Etat. Car, insiste notre source, la cagnotte mensuelle mise à disposition par le ministère des Finances est « très limitée » pour résoudre le problème des 25 000 enseignants en attente de compléments de salaires et de rappels d’intégration.

Ce discours irrite le Meacri, qui soutient pourtant que ses « propositions permettront inéluctablement aux enseignants de mener à bien leurs carrières et amélioreront incontestablement notre système éducatif ».

Dominique Mbassi

Dernière modification le mardi, 02 février 2021 10:44

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.