Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Université de Ngaoundéré : le recteur rouvre le restaurant sous la pression du gouvernement

Université de Ngaoundéré : le recteur rouvre le restaurant sous la pression du gouvernement

Paru le mercredi, 02 février 2022 12:43

Le ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo, a transmis au recteur de l’université de Ngaoundéré une liste de cinq problèmes à résoudre dans l’urgence. Depuis hier, Uphie Chinje a coché une case sur cette liste en procédant à la réouverture du restaurant de l’université, comme elle l’avait annoncée par communiqué il y a quelques jours.

Elle a personnellement supervisé cet évènement. De toute évidence pour s’assurer de la qualité du service, comme on peut le lire sur la page Facebook de l’université. « C’était magique avec le menu d’aujourd’hui », commente un étudiant sur cette même page.

Mais loin de cet enthousiasme, plusieurs étudiants craignent que cette nouvelle ouverture ne dure pas longtemps. Commentant lui aussi l’évènement, un autre étudiant n’hésite pas à exprimer sa crainte en pronostiquant que le restaurant va fermer dans deux semaines.

Une autre étudiante, inscrite en cycle doctorat à la faculté des sciences, que SBBC a pu joindre au téléphone, n’est pas très emballée par le retour du restaurant universitaire. La raison est qu’elle en garde un mauvais souvenir. Pour cause, avant qu’il ne ferme, tout allait bien. Ensuite, la qualité de la nourriture a commencé à devenir médiocre et pour ne rien arranger, il y avait des jours où le restaurant restait fermé. Et pour finir, il a complètement fermé.

Locaux abandonnés

Cette doctorante est convaincue qu’avec l’opérationnalisation du restaurant, il faut rapidement rouvrir la cité universitaire. « La plupart de ceux qui mangent au restaurant ce sont les étudiants de la cité universitaire. Il faut maintenant ouvrir cette cité, qui est presque fermée depuis deux ou trois ans. Car seul un bloc est actuellement utilisé », fait-elle savoir.

Justement, dans la liste des points à résoudre à Ngaoundéré qui a été dressée par le Minesup, il y a aussi la réhabilitation de cette cité universitaire. L’état de cette cité inquiète même le gouverneur de la région de l'Adamaoua, Kildadi Taguieke Boukar. Dans un courrier qu’il adresse à sa hiérarchie, il affirme que « certains locaux abandonnés pour défaut d’entretien sont devenus de véritables repaires de malfrats ».

Les trois autres points de la lettre du Minesup concernent le paiement immédiat des primes d’excellence, l’organisation des soutenances de thèses et le règlement dans les meilleurs délais de tous les problèmes liés à l’alimentation électrique.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Université de Ngaoundéré : le sommet de l’État mobilisé pour désamorcer une crise sociale

Université de Ngaoundéré : accusée de s’octroyer des avantages indus, le recteur Uphie Chinje se défend

Dernière modification le mercredi, 02 février 2022 12:46

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.