Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Éducation de base : 3000 instituteurs vacataires signent leurs contrats avec l’État

Éducation de base : 3000 instituteurs vacataires signent leurs contrats avec l’État

Paru le vendredi, 02 octobre 2020 14:31

Les 3000 instituteurs recrutés en mai 2020 par le ministère de l’Éducation de base signent depuis le 28 septembre leurs contrats avec le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative au terme d’un recyclage sur les pratiques pédagogiques.

Après avoir été pendant longtemps enseignants vacataires, leur recrutement dans le cadre du Programme d’appui à la réforme de l’éducation au Cameroun (Parec) fait désormais d’eux des agents de l’État affectés dans les écoles dotés de moins de trois enseignants pour un effectif minimum de 100 élèves.

Le Parec, qui bénéficie d’un appui financier de la Banque mondiale, a vocation à favoriser le recrutement de 12 000 enseignants sur une période de quatre ans. Objectif : mettre progressivement un terme au phénomène de maîtres des parents. Cette catégorie désigne les enseignants recrutés et rémunérés par les parents d’élèves afin de pallier le déficit criard d’enseignants de l’éducation de base.

Les maîtres de parents ont fait leur apparition en raison de la suspension des recrutements des enseignants de l’éducation de base dans la fonction publique. « Cette option des pouvoirs publics ne se justifie pas, dans la mesure où l’État n’a jamais cessé de recruter les enseignants du secondaire. Or, l’éducation constitue une chaîne qui ne doit pas négliger l’un de ses maillons », s’insurge un directeur d’une école publique.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.