Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Concours d’entrée à la fonction publique : les épreuves orales désormais par vidéoconférence

Concours d’entrée à la fonction publique : les épreuves orales désormais par vidéoconférence

Paru le vendredi, 02 octobre 2020 15:48

Désormais, les épreuves orales des concours administratifs se feront par vidéoconférence, a annoncé le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) Joseph Lé, lors d’un point de presse le 30 septembre à Bertoua, à l’Est. La mesure entre en vigueur dès cette année.

Cette « grande innovation » devrait ainsi faciliter la vie à de nombreux candidats, surtout ceux venant des localités reculées et enclavées. C’est que, jusqu’à récemment encore, le candidat admissible à un concours administratif était, quel que soit son lieu de résidence, obligé de se rendre à Yaoundé pour y subir ses épreuves orales.

Un trajet long, pénible et onéreux pour beaucoup, notamment pour les candidats issus de familles démunies. Avec cette « révolution numérique », les candidats déclarés admissibles n’auront plus qu’à se présenter à la délégation régionale du Minfopra la plus proche de leur lieu de résidence pour se faire enregistrer. Par exemple, le candidat parti de Moloundou s’arrêtera à Bertoua pour subir les épreuves orales. Un gain en temps, en énergie et en termes de sécurité.

« Les experts que nous avons consultés pensent également que l’autre changement majeur porte sur l’état d’esprit de nos candidats, qui se retrouveront dans un milieu plus familier que celui de la capitale. Sans compter que la distance physique du jury diminuera le stress et de ce fait, les candidats seront plus sereins », affirme Joseph Lé, en vantant ce système.

Supervision

Le dispositif y afférent, apprend-on, est « déjà prêt » dans les délégations régionales du Minfopra : aménagement des locaux, installation du matériel pour la vidéoconférence (caméras, modems Internet, fibre optique…). Les jurys seront basés à Yaoundé. Un centre de contrôle, installé dans les services centraux du Minfopra, supervisera en temps réel le déroulement des évaluations orales effectuées à cette occasion dans tout le pays, indique le ministre. Quant aux candidats de Yaoundé, deux options s’offrent à eux : les épreuves orales en présentiel ou la vidéoconférence dont le dispositif est installé à la délégation régionale du Minfopra du Centre.

« Cette démarche de simplification et de dématérialisation s’appuie sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication qui connaissent un essor considérable dans l’administration publique camerounaise », précise Joseph Lé. Suite à la pandémie du coronavirus (Covid-19), le Minfopra a accéléré la dématérialisation de ses procédures avec la digitalisation de la plupart de ses services (inscription en ligne des candidats, obtention des actes administratifs, intégration des fonctionnaires, suivi des carrières, etc.). Ce, pour garantir la continuité du service, tout en respectant les règles de distanciation sociale.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.