Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La chaîne YouTube de Dieudonné fermée pour violation du règlement de la plateforme relatif aux « discours haineux »

La chaîne YouTube de Dieudonné fermée pour violation du règlement de la plateforme relatif aux « discours haineux »

Paru le vendredi, 03 juillet 2020 16:23

La chaîne YouTube « iamdieudo4 » de l’humoriste français d’origine camerounaise Dieudonné a été clôturée le 29 juin par la plateforme de streaming de Google. Cette décision fait suite à « des enfreintes répétées à notre règlement », a déclaré YouTube au quotidien Le Monde. La chaîne du comique de 54 ans comptait plus de 550 vidéos et plus de 450 000 abonnés au moment de sa suppression. Cette procédure serait le résultat d’une plainte de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF).

« Cette fermeture fait suite à l’action de l’UEJF et de ses partenaires antiracistes qui combattent depuis des années, au jour le jour, la propagation des idées racistes, antisémites et négationnistes du pseudo humoriste. Après de multiples condamnations judiciaires, cette clôture est une victoire qui retire à Dieudonné son principal canal d’influence », écrit l’association sur sa page Facebook.

Dieudonné a multiplié des « vidéos haineuses » ces derniers mois, rapporte le magazine d’actualité hebdomadaire français Le Point sur son site Internet. La sanction de YouTube ne s’est pas fait attendre. La plateforme explique que cette fermeture s’inscrit dans une vague de suppression de chaînes pour violation de son règlement relatif aux discours haineux, en vigueur depuis juin 2019. Les fans de l’humoriste crient à la censure, tandis que l’ancien partenaire d’Élie Semoun évoque des « pressions israéliennes ».

En septembre 2014 déjà, une première chaîne YouTube de Dieudonné avait été fermée par la plateforme. Ce, après une vidéo sur la décapitation du journaliste James Foley exécuté cette année-là par des djihadistes en Syrie. YouTube justifiait alors sa décision par des « cas graves ou répétés de non-respect du règlement de la communauté et/ou des réclamations pour atteinte aux droits d’auteur ».

Né d’une mère française et d’un père camerounais expert-comptable, Dieudonné Mbala Mbala (de son nom complet à l’état civil) a plus d’une fois créée la polémique pour ses propos jugés « antisémites ». Coutumier des tribunaux pour « provocation à la haine » et à la « discrimination raciale », il a été condamné à trois ans de prison l’année dernière pour « fraude fiscale », « blanchiment » et « abus de biens sociaux ».

Il avait annoncé en décembre 2017 sa candidature à l’élection présidentielle de 2018 au Cameroun, expliquant qu’il ne se présentait pas contre le président Paul Biya, mais « contre la politique en Afrique ». Dieudonné manifeste régulièrement sa volonté de se retirer au Cameroun.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.