Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : l’indiscipline fait craindre une résurgence de l’épidémie

Covid-19 : l’indiscipline fait craindre une résurgence de l’épidémie

Paru le jeudi, 03 septembre 2020 15:58

Alors que l’épidémie du coronavirus (Covid-19) est « globalement maîtrisée » dans le pays, les autorités sanitaires craignent toutefois une nouvelle vague de contaminations, au regard notamment des comportements de certaines personnes qui foulent au pied les gestes barrières. L’inquiétude est d’autant plus grande dans le Centre, la région la plus touchée par la Covid-19. Selon le dernier bilan officiel dressé le 26 août, sur les 19 142 cas positifs confirmés au Cameroun, le Centre à lui seul enregistre 9657 personnes infectées (soit 50,44%).

L’analyse des enquêtes rapides des connaissances, attitudes et pratiques de populations dans le cadre de la réponse à la pandémie révèle que 75% des personnes interviewées dans cette région connaissent les moyens de prévention de la maladie. Mais uniquement 48% considèrent que le port du masque est important pour prévenir la propagation du virus. Ce, alors que les autorités sanitaires et les experts assurent que la prévention reste le principal moyen de se protéger contre la Covid-19.

Communication de proximité

D’où l’importance de renforcer la sensibilisation, affirme la déléguée régionale de la Santé publique du Centre, Dr Charlotte Moussi. Cette dernière a réceptionné, mercredi 2 septembre à Yaoundé, un lot de matériel de sensibilisation (mégaphones, téléphones portables, clés USB et tablette) offert par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). Cet appui logistique, d’une valeur de 10 millions de FCFA, s’inscrit dans le cadre de l’appui que l’Unicef apporte dans le domaine de la communication des risques et de l’engagement communautaire. 

Ce matériel « va permettre de collecter l’information, de la transmettre en temps réel pour que nous ayons des données de qualité pour que nous puissions prendre les décisions. Cela arrive au moment où nous devons dire aux populations que nous n’avons pas encore vaincu le coronavirus, et que nous devons redoubler de vigilance pour être à l’abri d’une deuxième vague de contaminations », précise Dr Moussi.

Pour l’Unicef, il s’agit de contribuer au renforcement et à l’intensification de la communication de proximité sur le respect des mesures barrières chez les populations des zones identifiées comme à risque, afin de réduire substantiellement les risques de propagation de la Covid-19. Selon Jacques Boyer, le représentant de l’Unicef au Cameroun, ce matériel va également participer à améliorer la mise en œuvre des activités de collecte, de traitement, de transmission et d’archivage des données. Ce qui devrait ainsi permettre aux décideurs « de prendre les décisions appropriées en termes de réorientation des activités de communication, par exemple pour la prévention de la transmission de la propagation du virus », dit-il.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.