Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conflit Fecafoot-LFPC : ouverture controversée de la saison sportive

Conflit Fecafoot-LFPC : ouverture controversée de la saison sportive

Paru le mardi, 03 novembre 2020 12:08

La Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) a procédé, dimanche 1er novembre, au lancement de la saison sportive 2020-2021, alors que 18 clubs sur 35 ont voté sa dissolution. Le match d’ouverture qui opposait Coton sport de Garoua à Panthère du Nde (2-0) a été arbitré par un trio d’officiels équato-guinéens. «Il fallait que les matchs soient arbitrés. Comme on n’avait pas eu le temps de s’entretenir avec la Fecafoot, nous avons pu avoir des arbitres très qualifiés qui ont fait leur travail. Nous allons prendre attache avec tous les partenaires pour que l’on continue à jouer», a expliqué le président de la LFPC, Pierre Semengue, au journal télévisé de 20h30 dimanche sur la CRTV.

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) n’a en effet pas désigné d’arbitres pour cette rencontre, ce qui fait planer le doute sur la suite du championnat qui doit se poursuivre dès ce mercredi 4 novembre. Cette situation est la conséquence du bras de fer entre la fédération et la Ligue au sujet de l’application de la sentence du Tribunal arbitral du sport (TAS) du 14 septembre réhabilitant la LFPC dans ses droits, notamment ceux liés à l’organisation des championnats professionnels de football. Lundi 2 novembre, le Comité exécutif de la Fecafoot, réuni en session extraordinaire, a donné mandat au président, Seidou Mbombo Njoya, d’auditionner les parties en conflit.

«L’objectif est de fournir au Comité exécutif toutes les informations nécessaires à une prise de décision définitive à la crise qui secoue ce membre délégataire de la Fecafoot et pour le lancement des championnats professionnels dans les tout prochains jours», indique le communiqué publié à l’issue des travaux qui ont été suspendus et doivent reprendre demain. «Le moment est venu pour le Comité exécutif de prendre ses responsabilités. Cette question est un défi et déterminera les relations futures entre la Fecafoot et ses membres. Nous avons le devoir de mettre un terme à cette situation qui a déjà trop duré», a déclaré Seidou Mbombo Njoya à l’ouverture de cette session.

CHAN

Lors d’une réunion de concertation le 17 septembre, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, avait appelé les deux parties à «collaborer pleinement» et à «travailler en synergie» dans la perspective notamment du Championnat d’Afrique des nations CHAN) que le pays organise du 16 janvier au 7 janvier 2021. Le Minsep recommandait notamment la «relance urgente» des championnats professionnels de football, base de recrutement des joueurs de la sélection nationale A’ qualifiée pour cette compétition. Pour le président de la LFPC, le démarrage de la saison sportive était un impératif, à deux mois du CHAN.

«Il fallait absolument démarrer. Nous avons reçu les instructions de respecter la sentence du TAS et de l’autre, d’accélérer les choses. Le ministre nous a même dit que les infrastructures doivent être libérées avant le 15 décembre (date de la prise en main par la CAF, NDLR) pour que le CHAN puisse avoir lieu. Donc, il faut que nous ayons un certain nombre de matchs dans les jambes pour les joueurs de notre équipe A’. (…)», argue Pierre Semengue.  «Il faut que nous ayons tous le même esprit à savoir, faire jouer les équipes pour que nous préparions le CHAN dans de très bonnes conditions. Il faut laisser le juridisme de côté. Si on veut discuter de ces problèmes, on a le temps», ajoute-t-il. De son côté, Seidou Mbombo Njoya affirme que «la Fecafoot reste l’unique institution qui a la charge d’organiser et de développer le football dans notre pays. Il n’est pas question de nous désengager de cette responsabilité».

P.N.N

Lire aussi:

https://www.stopblablacam.com/culture-et-societe/3010-5323-les-clubs-dissolvent-la-ligue-de-football-professionnel-du-cameroun

https://www.stopblablacam.com/societe/3009-5071-conflit-fecafoot-lfpc-mouelle-kombi-cree-un-groupe-de-travail-pour-l-application-de-la-sentence-du-tas

Dernière modification le mardi, 03 novembre 2020 13:55

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.